Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
page 248 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.074
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Versailles, 25-27 novembre 2013

Traitement de la douleur neuropathique par association de méthodes neurochirurgicales. Illustration par vidéo présentation d’un cas
 

G. Georgoulis, A. Brinzeu, G. Polo, P. Mertens, M. Sindou
 Département de neurochirurgie A, hôpital Neurologique « Pierre-Wertheimer », université Lyon 1/GHE, 59, boulevard Pinel, 69003, Lyon, France 

Les douleurs neuropathiques s’expriment souvent par des manifestations cliniques à composantes variées, de mécanismes physiopathologiques différents. Or, les méthodes neurochirurgicales n’ont pas la même efficacité sur les diverses composantes. C’est pourquoi l’association de plusieurs techniques peut s’avérer utile dans certains cas sélectionnés, comme l’illustre le cas rapporté.

Douleurs neuropathiques apparues un an après l’excision d’un schwannome du tronc inférieur du plexus brachial gauche, en territoire des segments C8-Th1, avec deux composantes douloureuses :

– décharges électriques paroxystiques (EVA 10/10) ;

– brûlures profondes et paresthésies permanentes, avec allodynie (EVA 6/10). L’examen des potentiels évoqués somesthésiques (temps de conduction centrale, i.e., depuis le ganglion spinal jusqu’au cortex) ayant vérifié l’intégrité des colonnes dorsales, un stimulateur médullaire a été placé avec électrode au niveau des segments médullaires C7-Th1 à gauche. Malgré le soulagement de la composante permanente, des paresthésies et de l’allodynie, la persistance des douleurs paroxystiques a fait décider une DREZotomie complémentaire. Les racines C8 et Th1 étant augmentées de volume avec aspect congestif et œdémateux, la DREZotomie a été réalisée à leur niveau par une incision à 35° et profonde de 2mm, ventralement aux radicelles, le long du sillon dorso-latéral, suivie de microcoagulations à la pince bipolaire de 3mm de profondeur dans le corne dorsale, comme le montre la vidéo. Puis l’électrode de stimulation a été remise en place.

La stimulation médullaire a obtenu un effet positif sur la composante permanente de la douleur (brûlures, striction profonde, paresthésies). La DREZotomie a supprimé la douleur paroxystique à type de décharges électriques.

Dans les syndromes douloureux neuropathiques, plusieurs composantes de mécanismes différents peuvent coexister. L’association de plusieurs méthodes neurochirurgicales, chacune de rationale différent, peut contribuer à un meilleur contrôle de la douleur, chaque technique exerçant un effet particulier sur chacun des mécanismes existants.


Top of the page

© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@