Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
page 249 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.078
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Versailles, 25-27 novembre 2013

Kyste hydatique cérébral : à propos de 7 cas, de janvier 2010 à août 2013
 

M. Dianka, Z. En Nhaili, T. Mesbahi
 Service de neurochirurgie, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 

La maladie hydatique est une affection parasitaire secondaire à l’infestation de l’organisme par l’embryon hexacanthe d’Echinococcus granulosus . La localisation cérébrale du kyste hydatique est rare, représentant 1 à 2 % des localisations chez l’homme. Elle est plus fréquente chez l’enfant et l’adulte jeune (50 à 70 % des cas). Le parasite passe à travers le filtre hépatique et pulmonaire, et rejoint le cerveau par la circulation systémique, ce qui explique la rareté de cette localisation.

Nous avons réalisé une étude rétrospective, sur une période allant de janvier 2010 à août 2013, au service de neurochirurgie du Chu Ibn Rochd de Casablanca (Maroc). Cette étude rapporte les cas de kystes hydatiques du cerveau pris en charge durant cette période dans notre service.

Sept patients ont été colligés : les extrêmes d’âge étaient de 7 et 47ans avec une nette prédominance masculine (5/2) ; tous nos patients résidaient en milieu rural. Le délai variait de 7jours à 3 mois. La symptomatologie était d’installation progressive chez tous nos patients et prédominait par un syndrome d’hypertension intracrânienne (cécité totale chez un patient) et un déficit moteur chez 6 patients. Le scanner cérébral, avec et sans injection, a suffi dans tous les cas à poser le diagnostic. Tous nos patients ont été opérés : 5 par hydropulsion et 2 par ponction. L’évolution a été marquée par une amélioration clinique chez 5 patients, une aggravation du déficit neurologique chez un patient. Nous déplorons un décès, 24heures après l’acte chirurgical. Le dernier patient opéré (il y deux semaines) garde une cécité modérée.

Le kyste hydatique cérébral est rare, d’évolution très lente. Il peut prendre des dimensions importantes avant d’être symptomatique, ce qui explique le retard diagnostique. Le pronostic est bon après traitement chirurgical malgré la gravité des troubles neurologiques qui peuvent révéler la maladie.


Top of the page

© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@