Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
pages 254-255 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.095
Étude épidémiologique du risque de sur-traitement des gliomes silencieux : vers un dépistage et un traitement préventif des gliomes ?
 

E. Mandonnet a, J. Pallud b, H. Duffau c, S. Froelich a, B. George a
a Hôpital Lariboisière, Paris, France 
b Hôpital Saint-Anne, Paris, France 
c CHU de Montpellier, Montpellier, France 

Le traitement chirugical précoce chez des patients porteurs d’un gliome diffus de bas grade de découverte fortuite reste débattu. On ignore en effet le risque de sur-traitement chez ces patients sans aucun signe clinique. On se propose ici de comparer le nombre de patients avec un gliome silencieux qui vont décéder d’une autre cause sur une période de N années–DAC(N)–avec le nombre de patients qui vont décéder de leur gliome silencieux (qui sera devenu symptomatique) sur cette même période de N années – DGS(N).

On a utilisé la formule DAC(N)=p×m×N, où p et m représentent respectivement la prévalence des gliomes silencieux et le taux de mortalité globale dans la population française. La deuxième quantité est donnée par DGS(N)=ΣDGSn, où DGSn=inx dn (1)+inx dn (2)++inx dn (N), in étant l’incidence d’un gliome de grade n se développant à partir d’un gliome silencieux de grade 2 et dn (x ) étant la proportion de patients décédant d’un gliome (symptomatique) de grade n aprèsx années. Afin de calculer i3 et i4, on fait l’hypothèse que parmi les gliomes de haut-grade, seuls ceux présentant une mutation IDH1/2 se sont développés à partir d’un gliome de grade 2 silencieux. Les valeurs numériques ont été déterminées à partir d’estimations provenant du registre français des tumeurs cérébrales, des courbes de survies de gliomes publiées dans la littérature et de l’institut national des statistiques.

On trouve DAC(N)=N×0,3/100 000. On montre que la courbe DGS(N) croît exponentiellement avec N ; elle reste en dessous de DAC(N) jusqu’à 4ans, où les deux courbes se croisent. Au bout de 8ans, DGS(N) est deux fois supérieur à DAC(N).

Un patient avec un gliome diffus de bas grade silencieux a beaucoup plus de chances de décéder de ce gliome que d’une autre cause, à moins d’avoir une espérance de vie inférieure à 4ans. Ce résultat ouvre la voie à une stratégie de dépistage et de traitement préventif des gliomes silencieux.



© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@