Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Neurochirurgie
Volume 59, n° 6
page 255 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.10.097
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Versailles, 25-27 novembre 2013

Spasticité chez l’enfant IMC : le baclofène intra-thécal est-il la réponse ?
 

D. Scavarda, A. Paz-Paredes, G. Pech-Gourg, L. Troude
 Hôpital de la Timone-Enfant, Marseille, France 

L’injection intra-thécale de baclofène (ITB) est un traitement très répandu chez les enfants IMC. Toutefois le devenir fonctionnel n’est pas clairement étudié dans la littérature. Nous rapportons notre expérience pédiatrique de l’ITB.

Nous avons étudié de façon rétrospective notre série d’enfants traités par ITB. La spasticité fut évaluée de façon multidisciplinaire et se basant sur l’échelle d’Aschworth. 14 garçons et 13 filles, classés en deux groupes :

– groupe I : IMC (infirmité motrice cérébrale) ;

– groupe II : polyhandicapés.

Tous les enfants ont été implantés après évaluation et réalisation du test thérapeutique. Les objectifs établis initialement sont fonction de l’état physiologique et fonctionnel préopératoire : neutralisation de la spasticité gênante, amélioration du confort de vie, facilitation des transferts, du sommeil, diminution des phénomènes douloureux et dans certains cas (4 cas), améliorer l’autonomie des déplacements (marche).

Pour les deux groupes, l’amélioration de la spasticité fut nette, sauf chez 2 enfants. Cette amélioration est confirmée par la baisse significative du score d’Aschworth et d’une meilleure qualité de vie. Pour les enfants hautement fonctionnels (marchants), l’amélioration fut transitoire avec régression importante au fil de leur évolution. Les complications sont marquées par : 1 cas d’infection se terminant par une explantation et abandon du traitement, 6 cas de complications mécaniques, 2 cas d’hypotonie axiale, 1 cas d’incontinence pharmaco-dépendante, 2 cas de sevrage et dysfonctionnement par oblitération du cathéter et 2 échecs thérapeutiques.

Dans notre expérience, le baclofène intrathécal a une efficacité incontestable sur la spasticité de l’enfant, améliorant la qualité de vie des enfants tétraplégiques. Toutefois, il ne nous semble pas avoir influencé favorablement la prise en charge fonctionnelle. Au vu de notre expérience, certes limitée chez les marchants, il ne nous semble pas indiquer de proposer l’ITB chez les enfants ayant un bon pronostic de marche.


Top of the page

© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@