Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Journal Français d'Ophtalmologie
Volume 37, n° 1
pages 82-84 (janvier 2014)
Doi : 10.1016/j.jfo.2013.05.005
Imagerie structurelle du kératocône après cross-linking
Structural imaging of keratoconus after corneal cross-linking
 

E. Basli, O. Sandali , O. Touzeau, I. Goemaere, V. Borderie, L. Laroche
 Service d’ophtalmologie, Centre hospitalier national d’ophtalmologie des XV-XX, 28, rue de Charenton, 75571 Paris, France 

Auteur correspondant.

L’acquisition des images (Figure 1, Figure 2) a été réalisée grâce à la microscopie confocale (Heidelberg Retina Tomograph 2 with Rostock Cornea Module, Heidelberg Engineering GmbH, Dossenheim, Allemagne). Les coupes topographie par cohérence optique (OCT) (Figure 3, Figure 4, Figure 5) ont été réalisées avec un Fourier-Domain OCT de segment antérieur de haute résolution (RTVue ; Optovue, Inc., Fremont, CA).



Figure 1


Figure 1. 

Images Heidelberg Retina Tomograph (HRT) chez un patient atteint de kératocône après deux mois du cross-linking . On note l’existence d’un œdème stromal prenant un aspect hyper-réflectif organisé en nid d’abeille (a) ou en réseau trabéculaire (b). Ces images correspondent à une profondeur de a : 90μm et b :160μm. (400×400μm).

Zoom



Figure 2


Figure 2. 

Images Heidelberg Retina Tomograph (HRT) montrant l’apparition de structures hyper-reflectives intra-stromales organisées en fuseau. Ces images correspondent à une profondeur de a : 300μm et b : 390μm. Ces structures sont le reflet de la formation de nouveaux fuseaux et de liaisons de fibres de collagène (400×400μm).

Zoom



Figure 3


Figure 3. 

Images OCT chez deux patients différents après deux mois de cross-linking . a : on note la présence d’une ligne de démarcation (flèche blanche) à 194μm de profondeur ; b : présence des fines bandes linéaires hyper réflectives dans le stroma profond (flèche blanche) à 380μm. Ces structures correspondent aux fibres de collagènes organisées en fuseau observées à l’Heidelberg Retina Tomograph (HRT) (Figure 2). On note aussi un œdème stromal antérieur (étoile noire) spontanément résolutif au quatrième mois après le crosslinking.

Zoom



Figure 4


Figure 4. 

a : image OCT chez un patient mélanoderme après quatre mois du cross-linking objectivant une ligne de démarcation « hypertrophique » (flèche) ; b : même coupe en couleur inversée.

Zoom



Figure 5


Figure 5. 

Les infiltrats stériles sont une complication rare après cross-linking . a : image à la lampe à fente d’infiltrats cornéens stériles apparus cinq jours après cross-linking . Des examens bactériologiques ont été réalisés par principe et étaient négatifs ; b : ces infiltrats ne prennent pas de coloration à la fluoréscéine ; c : coupe OCT passant par un infiltrat stérile ; d : les limites de l’infiltrat sont bien visibles en OCT en couleurs inversées ; e : après 15jours de traitement par corticoides locaux (dexamethasone collyre six fois par jour), les infiltrats ont nettement régressé.

Zoom

Déclaration d’intérêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de conflit d’intérêt en relation avec cet article.



© 2013  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline