Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Journal des Maladies Vasculaires
Volume 39, n° 2
pages 141-142 (mars 2014)
Doi : 10.1016/j.jmv.2013.12.062
Artérite temporale juvénile chez un patient de 41ans
 

U. Michon-Pasturel a, , S. Bonhomme a, M. Daneshvar b, P. Priollet a
a Service de médecine vasculaire, groupe hospitalier Paris Saint-Joseph, Paris France 
b Chirurgie vasculaire, clinique de L’Archette-Olivet, L’Archette-Olivet, France 

Auteur correspondant.

Mots clés : Horton, Juvénile


Nous rapportons l’observation d’un patient âgé de 41ans présentant un tableau d’artérite temporale gigantocellulaire isolée d’involution spontanée.

Observation .– M. M, 41ans, sans aucun antécédent pathologique ni prise de toxique ou médicamenteuse, présente de façon progressive en août 2012 des cordons indurés temporaux bilatéraux. L’induration est spontanément indolore, le revêtement cutané en regard non inflammatoire. L’état général est parfaitement conservé, le poids stable, et il n’existe aucun signe d’accompagnement : absence de céphalées, d’hyperthermie, de trouble visuel, de claudication mandibulaire, de douleurs articulaires.

L’interrogatoire ne retrouve aucune notion de traumatisme, d’infection ou de prise de toxique. Le bilan biologique est normal : absence d’anomalie de l’hémogramme, CRP négative, bilan hépatique normal.

L’echo-doppler artériel confirme l’épaississement pariétal limité aux artères temporales.

La biopsie confirme l’artérite gigantocellulaire : présence d’un granulome inflammatoire adventitiel avec thrombose artérielle. Le TEP scan ne retrouve aucune fixation pathologique.

Un traitement symptomatique par colchicine est débuté pour une durée totale de 3mois, aucune corticothérapie n’est instaurée. L’évolution est favorable avec une involution complète de l’induration, plus rapide du côté biopsié, complète à 8 mois.

Discussion .– L’âge>à 50ans est l’un des critères diagnostiques de l’ACR 1990 pour la maladie de Horton. Cependant des formes cliniques survenant avant 50ans sont exceptionnellement décrites, principalement sous trois formes : soit un Horton typique, clinique et histologique, soit une artérite temporale dans un contexte de vascularite systémique, soit une authentique artérite temporale juvénile. Quarante cas sont décrits avec quelques particularités de ces formes juvéniles. L’atteinte peut être bilatérale, soit d’emblée soit en deux temps. Décrite pour la première fois par Lie en 1975, l’atteinte histologique réalise une pan artérite mais sans cellules géantes. Sur le plan thérapeutique, la corticothérapie n’est en règle pas justifiée, où si elle l’est, de façon brève. L’ involution est spontanée, en quelques mois, parfois accélérée par la BAT.



© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@