Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Journal Français d'Ophtalmologie
Volume 37, n° 3
pages 237-241 (mars 2014)
Doi : 10.1016/j.jfo.2013.10.002
Received : 7 September 2013 ;  accepted : 24 October 2013
Épaisseur choroïdienne fovéolaire au SD-OCT dans la myopie forte avec macula bombée
Choroidal thickness assessment with SD-OCT in high myopia with dome-shaped macula
 

A. Chebil , B. Ben Achour, N. Chaker, L. Jedidi, F. Mghaieth, L. El Matri
 Service d’ophtalmologie B, institut Hédi-Rais d’ophtalmologie de Tunis, boulevard 9-avril, 1006 Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.
Résumé
But

Mesurer au spectral-domain OCT (SD-OCT), l’épaisseur choroïdienne fovéolaire (ECF) des yeux myopes forts (MF) avec macula bombée (MB) et de les comparer à des yeux MF sans MB.

Patients et méthode

Une étude transversale réalisée entre janvier 2010 et juin 2012 a concerné 200 yeux MF. Vingt-quatre yeux (12 %) MF avaient une MB. Tous les patients ont bénéficié d’un examen ophtalmologique complet, une SD-OCT (OCT TOPCON 2000) et d’une échographie en mode B. Les scans ont consisté en 7 sections et l’ECF a été mesurée manuellement entre la membrane de Bruch et la portion interne de la sclère. Les 20 yeux présentant une MB isolée ont été appariés selon l’âge et la longueur axiale (LA) avec 20 yeux MF sans atteinte maculaire.

Résultats

Dans le groupe avec MB isolée, l’ECF était de 101,86μm (±21,35μm). Une corrélation négative statistiquement significative a été observée entre l’ECF et la LA (r =–0,623, p =0,0001). L’équation de régression a montré une diminution de l’ECF de 8,3μm par mm de LA. Dans le groupe sans MB, apparié avec le groupe avec MB selon l’âge (p =0,591) et la LA (p =0,815), l’ECF était de 89,54μm (±20,12μm). La différence entre les deux groupes était statistiquement significative (p <10−3) concernant l’ECF.

Conclusion

Notre étude montre que l’ECF est augmentée dans la myopie forte avec MB par rapport aux myopes forts sans MB. Ceci permet de suggérer que les altérations de la choroïde pourraient jouer un rôle dans la pathogénie de la MB.

The full text of this article is available in PDF format.
Summary
Purpose

To measure macular choroidal thickness (CT) using spectral-domain optical coherence tomography (SD-OCT) in highly myopic eyes with dome-shaped macula (DSM), and to investigate whether the choroid is thicker in these eyes compared to highly myopic eyes without MB.

Patients and methods

A cross-sectional study of 200 eyes was performed between January 2010 and June 2012. Twenty-four highly myopic eyes (12%) had a dome-shaped macula. All patients underwent a complete ophthalmological examination, SD-OCT (TOPCON 2000), and B-scan ultrasonography. OCT scans were analyzed in 7 sections, and subfoveal CT was measured manually between the Bruch's membrane and the internal aspect of the sclera. The 20 eyes with isolated dome-shaped macular were paired by age and axial length (AL) with 20 eyes without macular involvement.

Results

In the subgroup with isolated MB, the mean subfoveal CT was 101.86μm (±21.35μm). A statistically significant negative correlation was found between CT and AL (r =–0.623, P =0.0001). The regression equation demonstrated a decrease of 8.3μm per mm of AL. In the subgroup without MB, matched with the subgroup with MB by age (P =0.591), and AL (P =0.815), the mean subfoveal CT was 89.54μm (±20.12μm). The comparison between the two subgroups found a statistically significant difference in subfoveal CT (P <10–4).

Conclusions

In our study, choroidal thickness is increased in highly myopic eyes with dome-shaped macula compared to highly myopic eyes without dome-shaped macula. These findings suggest that abnormalities of the choroid may play a role in the pathogenesis of dome-shaped macula.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Choroïde, SD-OCT, Myopie forte, Macula bombée

Keywords : Choroid, SD-OCT, High myopia, Dome-shaped macula


Introduction

Le syndrome de macula bombée (SMB) ou en dôme ou « dome-shaped macula » est une cause rare de baisse visuelle chez le myope fort qui se caractérise par un bombement de la région maculaire au sein d’un staphylome myopique impliquant la choroïde et/ou la paroi sclérale. En se basant sur la tomographie en cohérence optique, le SMB a été décrit pour la première fois par Gaucher et al. en 2008 [1]. Les auteurs ont décrit cette entité comme un bombement de la région maculaire intéressant à la fois la rétine, l’épithélium pigmentaire et la choroïde, correspondant à l’OCT, à un profil maculaire convexe au sein de la concavité du staphylome. La physiopathologie du SMB qui reste cependant imparfaitement comprise [2]. Cependant, un épaississement choroïdien a été décrit dans la pathogénie. Le but de notre étude est de mesurer au spectral-domain OCT (SD-OCT), l’épaisseur choroïdienne fovéolaire (ECF) des yeux myopes forts (MF) avec macula bombée (MB) et de les comparer à des yeux MF sans MB.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive réalisée entre janvier 2010 et juin 2012 qui a concerné 200 yeux myopes forts de 113 patients ayant une longueur axiale (LA) supérieure à 26,5mm et un équivalent sphérique (ES) dépassant 6 dioptries (D) de myopie. Nous avons exclu les patients présentant un glaucome, les patients ayant eu une chirurgie oculaire durant les derniers six mois et les patients présentant une maladie générale en particulier une hypertension artérielle. Cette étude a été menée après consentement éclairé des patients et a reçu l’approbation du comité d’éthique de l’hôpital.

Tous les patients ont bénéficié d’un examen ophtalmologique complet incluant une réfraction objective avec mesure de la meilleure acuité visuelle corrigée (MAVC), un examen à la lampe à fente, une mesure du tonus oculaire (TO), un examen biomicroscopique du fond d’œil (FO) au verre de contact, une photographie du FO, une tomographie en cohérence optique et une échographie oculaire en mode B à la recherche d’un staphylome postérieur. L’appareil de tomographie en cohérence optique (OCT) utilisé était OCT TOPCON 2000 : appareil OCT en mode spectral-domain, ayant une longueur d’onde de 840nm, permettant la réalisation de 27 000 A scans/s, et une résolution longitudinale de 5–6μm.

Nous avons utilisé le protocole des coupes vitréennes et choroïdiennes intéressant la région maculaire avec le protocole tridimensionnel (Macula 3D Scan) avec des coupes horizontales et des coupes verticales.

Pour la mesure de l’épaisseur choroïdienne, la position de référence a été mise sur la choroïde. Les scans ont consisté en 7 sections. La section horizontale qui passe par le centre de la fovéa a été prise en compte pour les mesures de l’épaisseur choroïdienne. L’épaisseur choroïdienne sous-fovéolaire a été mesurée entre la partie externe de la ligne hyperréflective correspondant à l’épithélium pigmentaire rétinien et la ligne correspondant à la surface interne de la sclère. L’examen a été pratiqué à la présentation initiale des patients et toutes les mesures ont été faites dans la matinée. Elles étaient effectuées manuellement par deux examinateurs indépendants. La moyenne des deux mesures a été utilisée, avec nécessité d’une mesure par un 3e examinateur en cas de différence de plus de 15 % entre les 2 premières mesures.

Analyses statistiques

L’AV mesurée à l’échelle de Snellen a été convertie en logarithm of the minimum angle of resolution (logMAR). Deux sous-groupes selon la présence ou non de macula bombée ont été étudiés. Le coefficient de corrélation de Pearson a été utilisé pour l’étude des corrélations entre l’épaisseur choroïdienne et l’âge, d’une part, et la LA, d’autre part. La régression linéaire multiple a été utilisée pour évaluer l’âge et la LA par rapport à l’épaisseur choroïdienne sous-fovéolaire. p <0,05 était considéré statistiquement significatif. Toutes les données ont été analysées au SPSS 13,0.

Résultats

Une macula bombée a été mise en évidence dans 24 yeux (12 %) de 13 patients. À l’OCT, la macula en dôme apparaît comme un bombement de la région maculaire intéressant à la fois la rétine, l’épithélium pigmentaire et la choroïde avec un profil maculaire convexe au sein de la concavité du staphylome (Figure 1).



Figure 1


Figure 1. 

Coupe tomographique en SD-OCT d’une macula bombée qui montre un épaississement de la choroïde sous-fovéolaire.

Zoom

Dans le groupe de yeux avec une macula bombée (24 yeux), l’atteinte était bilatérale chez 7 patients. L’âge moyen était de 34,5ans, avec des extrêmes allant de 12 à 75ans et le sex-ratio (H/F) était de 0,85. L’ES moyen était de –15,73D (–7,6 à –26,3 D), la LA moyenne était de 29,18mm (26mm–33,88mm) et la MAVC moyenne était de 2,5/10 (0,5/10 et 10/10). Un staphylome postérieur était noté dans 100 % des cas.

La macula bombée était associée à un fovéoschisis dans 2 yeux, à des taches de Fuchs dans 1 œil et à une atrophie maculaire dans 1 œil. Ces 4 yeux avec macula bombée mais pathologie maculaire associée ont été éliminés du groupe étudié. Ainsi nous avons retenu le groupe de yeux avec une macula bombée isolée (20 yeux).

Nous avons identifié parmi les yeux présentant une macula bombée isolée (20 yeux) deux profils maculaires : un profil régulier de la surface rétinienne (Figure 2) dans 12 yeux (60 %) avec une MAVC moyenne de 5/10 et un profil irrégulier de la surface rétinienne (Figure 3) avec dans 8 yeux (40 %) avec une MAVC moyenne de 2/10.



Figure 2


Figure 2. 

La SD-OCT avec l’acquisition tridimensionnelle (3D) montre une macula bombée avec un profil régulier.

Zoom



Figure 3


Figure 3. 

La SD-OCT avec l’acquisition tridimensionnelle (3D) montre une macula bombée avec un profil irrégulier.

Zoom

Dans ce groupe de 20 yeux, la MAVC moyenne était de 3,2/10 et l’épaisseur centrofovéolaire moyenne était de 194μm (allant de 163 à 243μm). L’épaisseur choroïdienne centrale moyenne était 101,86μm (±21,35μm).

Étude statistique

Nous avons noté une différence statistiquement significative concernant la MAVC (p =0,0018) entre le groupe présentant une macula bombé avec un profil maculaire régulier et le groupe avec un profil maculaire irrégulier.

Nous avons noté une corrélation négative statistiquement significative entre l’épaisseur choroïdienne fovéolaire et la LA (r =–0,623, p =0,0001). L’équation de régression a montré une diminution de l’ECF de 8,3μm par mm de LA. Les 20 yeux présentant une macula bombée isolée ont été appariés selon l’âge et la longueur axiale (LA) avec 20 yeux myopes forts sans atteinte maculaire. Dans le groupe sans macula bombée, apparié avec le groupe avec macula bombée selon l’âge (p =0,591) et la LA (p =0,815), l’épaisseur choroïdienne fovéolaire était de 89,54μm (±20,12μm). La différence entre les deux groupes était statistiquement significative (p <10−3) concernant l’épaisseur choroïdienne sous-fovéolaire et la MAVC. Cette différence n’était pas statistiquement significative (p =0,087) concernant l’épaisseur rétinienne centrale.

Discussion

La prévalence du SMB variait selon les séries de 10,7 % à 13,63 % des myopes forts [1, 3]. Cette prévalence est probablement sous-estimée, car la majorité des auteurs utilisaient des coupes tomographiques unidirectionnelles [1, 2, 4, 5]. De même dans certains cas, l’aspect de macula bombé n’est visualisable que sur les coupes verticales avec aspect normal sur les coupes horizontales comme il a été démontré dans la série de Ellaban et al. [6]. Donc pour ne pas sous-estimer la prévalence du SMB, il est nécessaire d’utiliser des coupes tomographiques tridimensionnelles avec des coupes horizontales et des coupes verticales. Dans notre série, la prévalence du SMB était de 12 %.

L’OCT a permis d’individualiser cette nouvelle entité, de poser le diagnostic positif, d’évaluer l’importance du bombement de la paroi oculaire au sein du staphylome, et de mesurer l’épaisseur choroïdienne. Elle a permis également de mettre en évidence les éventuelles altérations de l’épithélium pigmentaire, les irrégularités de la rétine soulevée et l’association éventuelle à un décollement séreux minime qui pourrait résulter d’un défaut d’évacuation du liquide sous-rétinien à travers la choroïde dû à une sclère très épaisse [7]. Actuellement, grâce aux nouvelles générations de l’OCT, l’étude tomographique permet de nous fournir des renseignements sur l’épaisseur sclérale ou sur l’éventuelle éversion de la sclère en regard du dôme maculaire [4].

Aucune des hypothèses pathogéniques qui ont été avancées ; choroïde épaisse [1], type d’anatomie caractéristique chez certains myopes forts [4], traction vitréo-rétinienne tangentielle [2], déformation de la sclère due à une pression intraoculaire insuffisante [8], variation localisée de l’épaisseur de la sclère [9, 10] n’a été démontrée.

Ellaban et al. [6], ont étudié les caractéristiques tomographiques et morphologiques de 51 yeux myopes forts avec un SMB par « swept-source OCT ». Cette nouvelle technologie, en utilisant le swept-source laser comme source lumineuse a permis de pallier aux insuffisances de tomographie conventionnelle et même la tomographie en mode spectral. Avec une longueur d’onde de l’ordre de 1050nm, la swept-source OCT a permis d’étudier les couches les plus profondes dépassant la choroïde, l’interface choroïde-sclère et même la sclère, avec des coupes plus larges. Selon les auteurs de cette étude, le SMB est dû à un épaississement scléral localisé en regard de la fovéa. Grâce à swept-source OCT , ils ont pu mesurer l’épaisseur sclérale, et montrer que la sclère « fovéale » (518,6±97,6mm) est significativement plus épaisse que la sclère extrafovéole (variant entre 277,2 et 360,3mm ; p <0,001). Imamura et al. [4], ont démontré à travers une étude rétrospective de 23 yeux avec un SMB de 15 patients myopes forts, la présence, à la EDI-OCT, d’un épaississement scléral rétrofovéolaire localisé [3].

L’hypothèse pathogénique d’une choroïde épaisse dans le SMB a été aussi évoquée. Ellaban et al. ont aussi mesuré l’épaisseur choroïdienne centrofovéolaire qui étaient de 34,5μm. Ils ont conclu qu’il existe dans le SMB un épaississement choroïdien rétrofovéolaire modéré, ainsi qu’un net bombement scléral rétrofovéolaire suggérant que le SMB ne puisse pas être expliqué par le seul épaississement choroïdien [6].

Dans notre série, nous avons noté une corrélation négative statistiquement significative entre l’épaisseur choroïdienne fovéolaire et la LA (r =–0,623, p =0,0001). L’équation de régression a montré une diminution de l’ECF de 8,3μm par mm de LA.

Les 20 yeux présentant une macula bombée isolée ont été appariés selon l’âge et la longueur axiale (LA) avec 20 yeux myopes forts sans atteinte maculaire. Dans le groupe sans macula bombée, apparié avec le groupe avec macula bombée selon l’âge (p =0,591) et la LA (p =0,815), l’épaisseur choroïdienne fovéolaire était de 89,54μm (±20,12μm). La différence entre les deux groupes était statistiquement significative (p <10−3) concernant l’épaisseur choroïdienne sous-fovéolaire et la MAVC. Cette différence n’était pas statistiquement significative (p =0,087) concernant l’épaisseur rétinienne centrale.

Conclusion

La physiopathologie de la macula bombée reste imparfaitement comprise. Notre étude montre que l’épaisseur choroïdienne centrale moyenne est augmentée dans la myopie forte avec MB par rapport aux myopes forts sans MB. Ceci permet de suggérer que les altérations de la choroïde pourraient jouer un rôle dans la pathogénie de la MB.

Déclaration d’intérêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de conflit d’intérêt en relation avec cet article.


 Communication orale présentée lors du 119e Congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2013.

Références

Gaucher D., Erginay A., Lecleire-Collet A., Haouchine B., Puech M., Cohen S.Y., and al. Dome-shaped macula in eyes with myopic posterior staphyloma Am J Ophthalmol 2008 ;  145 : 909-914 [inter-ref]
Mehdizadeh M., Nowroozzadeh M.H. Dome-shaped macula in eyes with myopic posterior staphyloma Am J Ophthalmol 2008 ;  146 : 478 [inter-ref]
Coco R.M., Sanabria M.R., Alegría J. Pathology associated with optical coherence tomography macular bending due to either dome-shaped macula or inferior staphyloma in myopic patients Ophthalmologica 2012 ;  228 : 7-12 [cross-ref]
Imamura Y., Iida T., Maruko I., Zweifel S.A., Spaide R.F. Enhanced depth imaging optical coherence tomography of the sclera in dome-shaped macula Am J Ophthalmol 2011 ;  151 : 297-302 [inter-ref]
Byeon S.H., Chu Y.K. Dome-shaped macula Am J Ophthalmol 2011 ;  151 : 1101 [inter-ref]
Ellabban A.A., Tsujikawa A., Matsumoto A., Yamashiro K., Oishi A., Ooto S., and al. Three-dimensional tomographic features of dome-shaped macula by swept-source optical coherence tomography Am J Ophthalmol 2013 ;  155 : 320-328 [inter-ref]
Pardo-López D., Gallego-Pinazo R., Mateo C., Rohrweck S., Suelves A.M., Dolz-Marco R., and al. Serous macular detachment associated with dome-shaped macula and tilted disc Case Rep Ophthalmol 2011 ;  2 : 111-115
Costa V.P., Arcieri E.S. Hypotony maculopathy Acta Ophthalmol Scand 2007 ;  85 : 586-597 [cross-ref]
Funata M., Tokoro T. Scleral change in experimentally myopic monkeys Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol 1990 ;  228 : 174-179 [cross-ref]
Rada J.A., Shelton S., Norton T.T. The sclera and myopia Exp Eye Res 2006 ;  82 : 185-200



© 2014  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline