Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Neurochirurgie
Volume 60, n° 6
page 324 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2014.10.011
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Montrouge, 7-10 décembre 2014

Propionibacterium acnes  : premier responsable des infections postopératoires en neurochirurgie ?
 

G. Reuter , A. Maboge, F. Scholtès, D. Martin
 Liège, Belgique 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

La fréquence d’infections postopératoire dans la littérature neurochirurgicale oscille entre 1,5 et 3,7 %. Dans la littérature contemporaine, le Staphylocoque doré à coagulase négative représenterait la plus grande partie des infections en neurochirurgie, il est responsable de 50 % des cas. L’autre moitié des infections est engendrée par les Bacilles Gram négatif aérobies ou anaérobies. De plus en plus d’équipes se penchent sur la fréquence en hausse d’infections postopératoires à Propionibacterium acnes (Pacnes ), que ce soit pour des interventions crâniennes ou rachidiennes. La fréquence d’infections Pacnes est-elle en augmentation ? D’autre part, quels sont les facteurs de risque qui favorisent cette infection ? Comment lutter contre cette bactérie ?

Patients et méthode

Nous analysons 6 années consécutives ; de 2008 à 2013. Le nombre total de patients infectés est de 125. Des analyses univariées et multivariées sont effectuées pour observer le caractère significatif de divers facteurs par rapport à la survenue d’infections grâce au programme Statistica 2010.

Résultats

Les résultats démontrent une fluctuation des infections depuis 2008 tout en restant dans les normes de la littérature (1,14 %, 1,55 %…). Nous observons une proportion importante d’infections à P. acnes et ce de manière stable au cours du temps (>50 %). Plusieurs facteurs de risques sont mis en évidence (p <0,005) : le site de l’opération initiale (crâne>rachis), l’utilisation d’agrafes, de colle biologique, du caractère urgent/programmé, l’irradiation radiothérapeutique, le caractère cancéreux du cas, la dénutrition, la présence d’antécédents chirurgicaux.

Conclusion

Au CHU de Liège (Belgique), le P. acnes est le premier agent microbien responsable d’infections postopératoires neurochirurgicales, soit seul, soit associé à un (des) autre(s) agent(s) microbien(s). Nous recommandons la réalisation de cultures anaérobies systématiquement dans tous les cas suspects d’infection. La mise en culture doit être rapide et strictement anaérobe, en raison du caractère capricieux de la croissance de cet agent. L’éviction de cette bactérie passe par l’éviction du rasage, auquel on préfèrera la tonte. L’éviction de feuilles de plastique adhésif opératoires, qui favorisent un environnement chaud et humide dans la plaie est nécessaire elle aussi. La surveillance accrue des allées et venues en salle d’opération et du bon fonctionnement du flux aérien est indispensable, en raison du caractère opportuniste de cette bactérie et de l’adhérence qu’elle peut trouver dans les microparticules aériennes venant se déposer dans le site opératoire. L’efficacité in vivo des différents antiseptiques : povidone iodine versus chlorhexidine reste à comparer. Nous conseillons de veiller à utiliser avec parcimonie la colle de fibrine (dite colle biologique), ainsi que les agrafes à usage cutané. La tenue d’un relevé systématique de toutes les infections postopératoire dans un service de neurochirurgie est un élément évident de veille sanitaire. Les résultats de cette étude méritent d’être comparés à d’autres centres tertiaires afin de s’assurer de l’absence de spécificité locale expliquant cette prédominance microbienne.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2014  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline