Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Neurochirurgie
Volume 60, n° 6
page 327 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2014.10.019
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Montrouge, 7-10 décembre 2014

Faisabilité et difficultés techniques de l’embolisation des fistules durales de la lame criblée
 

T. Robert , R. Blanc, G. Ciccio, S. Smajda, H. Redjem, B. Bartolini, S. Pistocchi, M. Piotin
 Paris, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

Les fistules de la lame criblée sont des pathologies rares dont le traitement de choix est l’exclusion microchirurgicale. Avec l’avancée technique des micro-catheters et des agents emboliques, le traitement endovasculaire est une alternative thérapeutique grandissante. Nous présentons notre expérience endovasculaire pour ce type de fistule durale mettant en évidence les techniques choisies, leurs difficultés ainsi que les résultats cliniques et radiologiques.

Patients et méthode

Tous les patients avec une fistule durale de la lame criblée qui ont été traités dans notre service de 2008 à 2013 sont inclus. Nous avons revu rétrospectivement les données démographiques, cliniques et radiologiques ainsi que le type de traitement choisi pour chaque cas.

Résultats

Dix patients (M/F : 4/6, 51–73ans) ont été traités par voie endovasculaire. Un traitement chirurgical a été nécessaire pour 2 patients. Sept cas sont de découverte fortuite, 2 ont présenté un saignement et 1 une crise comitiale. L’apport artériel est toujours par un ou plusieurs artères ethmoïdales (AE) (bilatéral dans 72,7 % des cas) associé à une artère méningée moyenne (AMM) dans 27,3 % des cas. Treize séances d’embolisation ont été réalisées dont 8 approches artérielles mono-pédiculaires (par AE dans 7 cas et AMM dans 1 cas), 3 approches artérielles bi-pédiculaires et 2 approches veineuses. Cinq des 7 approches par l’AE a permis de traiter la fistule. Pour les 2 autres cas, le produit embolique n’a pas pénétré le point de fistule nécessitant une approche veineuse. L’approche bi-pédiculaire a permis de traiter 2 cas sur 3 par embolisation via une AE après tentative par l’AMM. Pour le dernier cas, l’artère ophtalmique n’a pas pu être cathétérisée malgré l’utilisation d’un ballon et l’AMM était trop tortueuse. Chaque patient a bénéficié d’un examen ophtalmologique complet après le traitement n’objectivant aucun déficit. Huit des 10 cas ont été guéris par voie endovasculaire seule et 2 par méthode microchirurgicale.

Conclusion

Le traitement endovasculaire des fistules durales de la lame criblée est sûr et efficace avec un taux de succès de 80 % sans complication. L’embolisation par une artère ethmoïdale est la voie de choix. Les branches de l’AMM sont souvent tortueuses et ne permettent pas une bonne pénétration de l’agent embolique. La voie veineuse est efficace mais doit être réservée après échec de la voie artérielle.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2014  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline