Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 33,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    2 0 0 0


Neurochirurgie
Volume 60, n° 6
pages 329-330 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2014.10.025
Combinaison intraartérielle de carboplatin et melphalan comme traitement de 2e ligne pour les glioblastomes récidivants
 

D. Fortin , D. Mathieu, F. Paré, F. Belzile
 Sherbrooke, Canada 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

Le traitement de première ligne des glioblastomes consiste typiquement d’une combinaison de chirurgie, suivie de radio-chimiothérapie à base de témozolomide. Il n’y a cependant pas de consensus de traitement optimal à la récidive. Différentes approches sont couramment utilisées : administration de témozolomide selon un horaire et des doses variées, lomustine, avastin, carboplatin, etc. Aucune de ces approches n’est toutefois considérée comme standard à la récidive. Nous présentons dans le présent travail une étude de phase II explorant l’apport thérapeutique d’une combinaison de chimiothérapie carboplatin–melphalan administrée en intra-artérielle, à la première ou à la 2e récidive, chez des patients atteints de glioblastomes.

Patients et méthode

Cinquante-deux patients consécutifs diagnostiqués d’un glioblastome en 1re ou 2e récidive ont été recrutés pour cette étude. Les patients devaient présenter un statut fonctionnel suffisant (KPS>60), et étaient soumis à une ré-opération lorsque jugé adéquat. Une fois recrutés, les patients étaient traités sur une base mensuelle (1 cycle) pour un total potentiel de 12 cycles. La progression de la maladie était évaluée selon les critères du RANO. Les déterminants primaires de cette étude étaient la survie moyenne à l’entrée dans l’étude, et la survie sans progression. La qualité de vie a été évaluée durant les traitements comme déterminante secondaire.

Résultats

La survie médiane calculée à partir du recrutement dans l’étude était de 11 mois, alors que cette dernière était de 23 mois pour la survie médiane globale. La survie sans progression était de 5,2 mois. Tous les patients recrutés ont subi au moins 2 cycles. Les toxicités hématologiques découlant du traitement étaient légères, avec 8 % de neutropénie grade 2, 12 % de thrombocytopénie grade 2 et 7 % de thrombocytopénie grade 3.

Conclusion

Ces résultats encourageants nous ont encouragés à mettre sur pied une étude randomisée comparant cette modalité de traitement à la lomustine (CCNU).

The full text of this article is available in PDF format.


© 2014  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline