Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Neurochirurgie
Volume 60, n° 6
page 332 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2014.10.030
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Montrouge, 7-10 décembre 2014

Attitude chirurgicale devant un méningiome olfactif : étude d’une série de 53 observations
 

I. Mankai , K. Bahri, M. Rkhami, M. Badri, I. Zammel
 Ben Arous, Tunisie 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

Le diagnostic des méningiomes olfactifs est souvent tardif, leur taille importante au moment du diagnostic et leur localisation au niveau de la base du crâne posent un problème de choix de la voie d’abord chirurgicale à entreprendre.

Matériel/méthode

Il s’agit d’une étude descriptive rétrospective bicentrique, de 53 observations, colligées de 1992 jusqu’à 2013. Pour chaque cas sélectionné, ont été analysés la symptomatologie clinique, les moyens d’imagerie utilisés pour étayer le diagnostic, l’abord chirurgical choisi ainsi que les suites postopératoires.

Résultats

Les méningiomes olfactifs sont prédominants chez les femmes avec un sexe ratio de 3/2 et l’âge moyen du diagnostic était de 49,24ans. Les céphalées représentaient le symptôme révélateur le plus fréquent, avec un taux de 44 %. Une baisse de l’acuité visuelle, des troubles du comportement, une anosmie et/ou des crises d’épilepsie étaient révélateurs dans respectivement 4 %, 14 %, 4 % et 24 % des cas. Le diagnostic a été posé par la tomodensitométrie et/ou l’imagerie par résonance magnétique cérébrales. La taille moyenne était de 5,46cm. Un ostéome de la base d’insertion était présent dans 28 % des cas et une extension intra-sinusienne dans 8 % des cas. La voie sous frontale a été choisie dans 78 % des cas et la voie fronto-ptérionale dans 22 % des cas. Le taux d’exérèse complète dans les deux groupes était respectivement de 22 % et 72 %. L’ablation de l’ostéome d’insertion était réalisée chez 12 patients sans brèche ostéoméningée. Le taux de récidive était de 4 %.

Conclusion

Le méningiome olfactif est une tumeur bénigne dont l’impératif absolu du traitement chirurgical est l’exérèse complète. La voie d’abord ptérionale s’avère montrer sa supériorité dans la qualité de l’exérèse et ainsi dans le pronostic évolutif des patients.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2014  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline