Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Neurochirurgie
Volume 60, n° 6
page 334 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2014.10.035
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Montrouge, 7-10 décembre 2014

Place de l’endoscopie dans la chirurgie des kystes épidermoïdes de l’angle pontocérébelleux
 

L. Boublata , T. Selmane, M. Balahrache, N. Tighilt, N. Ioualalen
 Alger, Algérie 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

Le kyste épidermoïde est une tumeur bénigne, presque toujours d’origine congénitale, résultant de l’inclusion aberrante d’éléments ectodermiques lors de la fermeture du tube neural. Ils représentent 1 % de toutes les tumeurs intra-crâniennes. Les inclusions qui migrent avec l’axe vertébro-basilaire sont à l’origine des localisations au niveau de l’angle ponto-cérébelleux.

Matériel/méthode

Il s’agit d’une étude rétrospective de 2008 à 2013. Pendant cette période 21 kystes épidermoïdes ont été opérés dont 6 de l’angle ponto-cérébelleux. Le scanner cérébrale a été pratiqué dans tous les cas. L’IRM a confirmé le diagnostic et il a précisé les extensions tumorales.

Résultats clinique

Syndrome de l’angle pontocérébelleux : 6 cas, névralgie du V : 1 cas, ataxie cérébelleuse : 2 cas, atteinte des nerfs mixtes : 2 cas, HIC : 1 cas. Traitement : tous les patients ont été opérés par : voie rétrosigmoïdienne : 5 cas, voie combinée rétrosigmoïdienne/sous-temporale : 1 cas, assisté par endoscopie : 3 cas. Postopératoire : aucune aggravation neurologique ; méningite aseptique : 1 cas, pneumopathie d’inhalation : 1 cas, amélioration de la névralgie du V : 1 cas.

Conclusion

L’exérèse complète en un temps est souvent possible, même lorsque les tumeurs sont très extensives aidées par l’endoscopie. La mortalité postopératoire est très faible et le plus souvent consécutive à un état clinique préopératoire précaire. La paralysie des nerfs crâniens est fréquente, mais le plus souvent régressive en quelques semaines.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2014  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline