Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Neurochirurgie
Volume 60, n° 6
page 344 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2014.10.061
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Montrouge, 7-10 décembre 2014

Esthésioneuroblastome multimétastatique entraînant une compression médullaire
 

A. Leplus , F. Almairac, K. Benezery, S. Litrico, P. Paquis
 Nice, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

L’esthésioneuroblastome est une tumeur maligne rare, développée au dépend des cellules neurosensorielles de la muqueuse olfactive. Les formes métastatiques concernent 20 % des cas et restent localisées au système nerveux central. Les métastases vertébrales sont exceptionnelles avec seulement 28 cas rapportés dans la littérature.

Patients et méthode

Nous rapportons le cas d’une patiente de 73ans, opérée d’une compression médullaire par métastase vertébrale T11 d’un esthésioneuroblastome, survenue 17ans après le traitement du primitif.

Résultats

La patiente a été opérée en 1997 d’un esthésioneuroblastome de l’ethmoïde, avec radiothérapie adjuvante. Récidive au niveau de l’orbite gauche en 2010 et frontale droite en 2011 traitées par chirurgie et radiothérapie. En 2014, survenue rapidement progressive d’un tableau de compression médullaire avec paraparésie, paresthésies et syndrome pyramidal des membres inférieurs. L’IRM mettait en évidence une lésion du corps vertébral de T11 avec envahissement contigu épidural réalisant une compression médullaire. Une laminectomie décompressive a été réalisée en urgence. L’anatomopathologie confirme le diagnostic de métastase d’un esthésioneuroblastome. Une radiothérapie adjuvante sur le site opératoire a été délivrée. Le bilan d’extension par IRM, scintigraphie osseuse et TEP-TDM au 18FDG a mis en évidence de multiples localisations secondaires : voûte crânienne pariétale gauche, occipitale et maxillaire, clavicule droite, 7e et 8e côte, rachis dorso-lombaire T11 L1, bassin et fémur. L’évolution a été favorable avec une régression quasi-complète des troubles neurologiques à 3 mois.

Conclusion

Les formes multimétastatiques d’un esthésioneuroblastome sont exceptionnelles et posent le problème du traitement. Différentes chimiothérapies comprenant des sels de platine permettraient une prolongation de la survie sans guérison.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2014  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline