Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Neurochirurgie
Volume 60, n° 6
page 345 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2014.10.064
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Montrouge, 7-10 décembre 2014

Myélopathie cervicarthrosique : résultats cliniques et radiologiques de la chirurgie sur une série de 135 patients opérés dans le service de neurochirurgie du CHU Avicenne
 

B. Djoubairou , N. Moussé, C. Karekezi, N. El Fatemi, R. Gana, N. El Abbadi, M. El Maaqili
 Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

La myélopathie cervicarthrosique est un syndrome clinique en relation avec la diminution des dimensions du canal rachidien, la cervicarthrose est l’étiologie principale après 50ans. L’objectif du traitement est de rétablir les dimensions du canal rachidien cervical. Le choix de la technique chirurgicale sera guidé par l’analyse des signes cliniques, imageries, préopératoire en fonction de laquelle sera pratiquée soit la voie antérieure, postérieure, ou exceptionnellement la voie combinée.

Matériel/méthode

Étude rétrospective entre 2000 et 2013 portant sur 135 patients opérés dans notre formation et remplissant les critères inclusions. La collecte des données s’est faite en s’aidant du dossier médical des patients (échelle de l’Association des orthopédistes Japonais), Imagerie (Radio, TDM, IRM), mesure de l’angle de courbure rachidienne en pré- et postopératoire, ceci dans le but d’évaluer à long terme les résultats clinique et radiologique de la chirurgie.

Résultats

Ont été inclus dans notre étude 135 patients, 82 hommes (60 %), 53 femmes (40 %) avec un âge moyen de 52ans, ayant consulté pour des motifs divers (névralgies cervicobrachiales, lourdeur des membres, troubles génito-sphinctériens). Soixante-cinq patients (48 %) ont bénéficié d’un abord antérieur (dissectomie, cloward, somatotomie médiane), 64 patients (47 %) ont été opérés par voie postérieure (laminectomie de 1 à 3 niveaux) et 6 patients (5 %) ont bénéficié d’un abord combiné dans un délai moyen de 3 mois devant la persistance des symptômes. Le niveau cervical le plus touché était C5C6 suivie de C4C5. L’évolution globale de nos patients était favorable dans 58 % des cas, stationnaire dans 41 % des cas et 1 % d’aggravation. Soixante patients ayant présentés une amélioration en postopératoire avaient une courbure rachidienne en lordose, contre 17 patients en raideur et aucun patient en cyphose (p <0,05).

Conclusion

La myélopathie est une pathologie fréquente dans la pratique neurochirurgicale, le diagnostic s’est beaucoup amélioré grâce à l’avènement de IRM, plusieurs voies d’abords sont utilisées en fonction des données cliniques et d’imageries, l’évolution reste favorable si la prise en charge est précoce avant l’apparition des déformations importantes de l’alignement sagittal du rachis.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2014  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline