Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Neurochirurgie
Volume 60, n° 6
page 351 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2014.10.081
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Montrouge, 7-10 décembre 2014

Réflexe trijémino-cardiaque dans la chirurgie des schwannomes vestibulaires
 

L. Boublata , T. Selmane, N. Tighilt, A. Mizani, N. Ioualalen
 Alger, Algérie 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

Nous avons considéré pendant longtemps que la bradycardie ou l’hypotension artérielle brutale durant la chirurgie des schwannomes vestibulaires est secondaire à une adhérence de la tumeur au tronc cérébral. Schaller et al. ont décrit, en 1999, pour la première fois, le réflexe trijémino-cardiaque dans la chirurgie des tumeurs de l’angle pontocérébelleux. Le réflexe trijémino-cardiaque est un phénomène qui associé une bradycardie, voire même une asystolie et une hypotension artérielle secondaire à une manipulation du nerf trijumeau.

Matériel/méthode

Durant la période entre 2008 et 2013, 120 schwannomes vestibulaires stade III et IV de Koos ont été opérés par voie rétrosigmoïdienne. Tous les patients ont été opérés sous monitoring des paramètres vitaux (pression artérielle, électrocardiogramme, pouls cardiaque, fréquence respiratoire, saturation d’oxygène, capnographe). Le scanner du rocher en fenêtre osseuse et en coupe fine, l’IRM cérébral avec des séquences CISS, et le monitoring peropératoire du nerf facial sont systématiques.

Résultats

Nous avons constaté que la dissection des schwannomes vestibulaires du tronc cérébral ne s’accompagne d’aucune modification des paramètres vitaux (TA, ECG, FR), par contre, chez 13 patients nous avons constaté que la dissection de la tumeur du nerf trijumeau s’accompagne d’une bradycardie. Cette bradycardie était sévère dans 3 cas. Dans les 13 cas la bradycardie était suivie d’une chute de la pression artérielle et d’une dessaturation en oxygène. Ces anomalies du rythme cardiaque, de la pression artérielle et de la saturation en oxygène se normalisent dès qu’on arrête la manipulation du nerf trijumeau et l’administration d’Atropine n’était pas nécessaire. La position demi-assise, la taille de la tumeur et le contour polylobé sont les facteurs favorisant du reflexe trijémino-cardiaque.

Conclusion

La connaissance du reflexe trijémino-cardiaque au cours de la chirurgie des schwannomes vestibulaires est indispensable permettant une exérèse tumorale totale autrefois impossible devant des troubles hémodynamiques à tort rattachés à l’adhérence de la tumeur au tronc cérébral.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2014  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline