Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Neurochirurgie
Volume 60, n° 6
page 352 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.neuchi.2014.10.084
Réunion de la Société de Neurochirurgie de Langue Française, Montrouge, 7-10 décembre 2014

Identification de sous-groupes de glioblastomes sur base de critères cliniques
 

J. Lambert , D. Martin, F. Scholtes
 Liège, Belgique 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

Les différents facteurs pronostics du glioblastome commencent à être bien connus. L’impact majeur de l’âge, des scores de performance et de la résection chirurgicale a été largement démontré. Cependant, l’agressivité de la tumeur, caractérisée par son délai de récidive, est encore assez peu étudiée et l’évolution que va suivre un patient reste en partie inconnue.

Matériels et méthode

Nous avons appliqué, sur l’effectif 26 981 de l’EORTC, une méthode de statistique appelée CART (Classification And Regression Trees) pour révéler les facteurs cliniques qui permettent de classer les patients en sous-groupes selon leur délai de récidive. La survie après récidive a été comparée par la méthode de Kaplan–Meier et le test des Log-rangs.

Résultats

Le WHO PS et l’âge à la première intervention permettent de former trois groupes de patients ayant un risque relatif de récidive de 0,6 pour les patients avec un WHO PS de 0 ou 1 et âgés de moins de 47,5ans, 1,1 pour les patients avec un WHO PS de 0 ou 1 et âgés de plus de 47,5ans, et de 2,2 pour les patients avec un WHO PS de 2 ou 3. De plus, des analyses de survie après récidive ont montré que les patients avec un faible risque de récidive survivent plus longtemps que les patients possédant un risque de récidive élevé.

Conclusion

Trois groupes de patients ayant des risques de récidive différents ont été mis en évidence. Par la suite, ces groupes formés permettront de comparer l’expression de marqueurs biologiques entre des tumeurs d’agressivités différentes, afin d’identifier des marqueurs de l’agressivité du glioblastome.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2014  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline