Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    2 0 0 0


Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 141, n° 12S
pages 231-232 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.032
Valeur pronostique de la mutation BRAF V600 dans le mélanome au stade III AJCC
 

P. Saiag a, , P. Aegerter b, C. Lebbé c, P. Wolkenstein d, N. Dupin e, V. Descamps f, S. Aractingi e, D. Bosset a, Z. Helias g, S. Mourah g, J.-F. Emile g

MelanCohort

a Dermatologie, hôpital Ambroise-Paré, université de Versailles, Boulogne-Billancourt, France 
b Biostatistiques, hôpital Ambroise-Paré, université de Versailles, Boulogne-Billancourt, France 
c Dermatologie, hôpital Saint-Louis, Paris, France 
d Dermatologie, hôpital Henri-Mondor, Créteil, France 
e Dermatologie, hôpital Tarnier, Paris, France 
f Dermatologie, hôpital Bichat, Paris, France 
g Anatomopathologie, hôpital Ambroise-Paré, université de Versailles, Boulogne-Billancourt, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

La valeur pronostique dans le mélanome des mutations BRAF V600 , surtout étudiée au stade AJCC IV, est discutée. Au stade III, nous avions rapporté une valeur pronostique péjorative sur une série consécutive mononcentrique de mélanomes ayant un envahissement ganglionnaire > 2 mm. Notre but était de valider ce résultat sur une cohorte ancienne multicentrique prospective, avec peu de malades ayant reçu un BRAFinhibiteur.

Patients et méthodes

MelanCohort est une cohorte prospective de mélanomes invasifs recrutés dans les hôpitaux universitaires parisiens en 2003–2008 dans les 3 mois du diagnostic. Les patients étaient traités et suivis selon les recommandations françaises. Nous avons sélectionné les patients inclus pour ou ayant développé au cours du suivi, un envahissement ganglionnaire > 2 mm de diamètre. Ont été exclus ceux avec métastases à distance simultanées. Une zone > 2 mm a été macrodisséquée pour obtenir > 70 % de cellules tumorales. L’analyse des amplicons d’ADN tumoraux a été faite par pyroséquençage. Le rôle pronostique du statut BRAF sur les survies sans métastase à distance (DMFS) et globales (OS) a été étudié par un modèle de Cox ajusté sur ce statut et les critères pronostiques du mélanome.

Observations

Cent vingt-huit (128) patients ont été inclus. Dans 30 cas, le bloc était épuisé, ne contenait pas assez de cellules tumorales, ou la technique était défaillante. L’âge moyen était de 56,3 ans et l’OS médian depuis le diagnostic de mélanome de 5,3 ans.

Résultats

Quarante-cinq (soit 46 %) des mélanomes étaient BRAF V600wt et 53 (54 %) BRAF V600mut (dont 91 % V600E ). Les mélanomes BRAF V600mut survenaient à un âge plus précoce (52,3 vs 57,4 ans ; p =0,04) et étaient plus souvent des SSM (58 % vs 41 % ; p =0,04) que les BRAF V600w t. En analyse univariée, chez les BRAF V600mut , les décès tendaient à être plus nombreux (68 % vs 47 % ; p =0,055) et la DMFS à partir du diagnostic de stade III était plus longue (0,79 vs 0,45 ans ; p =0,002). L’OS ne dépendait pas du statut BRAF . En analyse multivariée, les seuls facteurs indépendants de moindre OS étaient l’âge > 50 ans (p =0,001), une localisation hors membres (p =0,006) et un stade AJCC IIIC (p =0,03). Les mêmes facteurs étaient associés à une moindre DFMS. L’OS à partir du diagnostic initial de mélanome n’était pas liée au statut BRAF (p =0,56).

Discussion

Cette cohorte prospective confirme des faits connus : les mélanomes BRAF V600mut sont souvent des SSM du sujet jeune. Les décès tendent à y être plus nombreux, et la durée du stade III plus longue (ce qui vient d’être rapporté dans une série austalienne de stade IV). Mais, bien qu’ayant utilisé la même technique que lors de notre premier travail qui satisfaisait déjà aux critères REMARK sur les marqueurs pronostiques, le statut BRAF n’est plus un facteur pronostique indépendant. Ce résultat souligne la nécessité de répliquer les études d’un marqueur pronostique sur au moins 2 séries indépendantes.

Conclusion

Le statut BRAF n’est pas un facteur pronostique de l’OS et de la DFMS du mélanome de stade III.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Cohorte prospective, Mutation BRAF V600E , Pronostic




© 2014  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline