Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    2 0 0 0


Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 141, n° 12S
pages 233-234 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.036
Étude des mutations BRAF non V600E et des co-mutations BRAF/NRAS/C-KIT dans le mélanome cutané
 

P. Vilquin a, , O. Dereure b, C. Bernard-Decot a, V. Szablewski c, E. Frouin d, C. Goze a, N. Boulle a, C. Girard e, B. Guillot b
a Laboratoire de biologie cellulaire, université Montpellier I, Montpellier, France 
b Inserm 1058, département de dermatologie, université Montpellier I, Montpellier, France 
c Laboratoire de pathologie, université Montpellier I, Montpellier, France 
d Laboratoire de pathologie, CHRU de Poitiers, Poitiers, France 
e Département de dermatologie, université Montpellier I, Montpellier, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

Le profil mutationnel d’une série importante de mélanome cutané (MC) a été étudié pour préciser la fréquence des mutations non V600E et la présence éventuelle dans une même tumeur de mutation(s) additionnelle(s) des 2 autres gènes majeurs NRAS et C-KIT notamment chez les patients avec mutation BRAF non V600E , donnée inédite dans la littérature. Les données cliniques, histologiques et immuno-histochimiques (IHC) ont été plus particulièrement analysées chez les patients avec mutation BRAF non V600E .

Patients et méthodes

Le statut mutationnel de l’exon 15 de BRAF , des exons 2 et 3 de NRAS et des exons 11, 13 et 17 de C-KIT a été analysé chez 325 patients atteints de MC. Les mutations de BRAF (n =325) et de NRAS (n =154) ont été recherchées par HRM sur le LightCycler® 480 ou par PCR spécifique d’allèle sur le Cobas® 4800, puis confirmées par séquençage capillaire. Les mutations de C-KIT (n =267) ont été recherchées par séquençage capillaire. Cette étude moléculaire a été complétée d’une analyse histologique et en IHC utilisant l’anticorps VE1 reconnaissant en principe uniquement les formes mutées V600E de la protéine BRAF.

Résultats

Parmi les 325 patients, 150 présentaient des mutations BRAF dont 110 V600E et 32 non V600E (soit 21,3 %), dont 21 mutations V600 non E, majoritairement V600K (n =18) et 11 mutations non V600 faux-sens ou insertion/délétion sur les aa 594 (n =3), 596 (n =2), 597 (n =1), 599 (n =3), 601 (n =2), dont une mutation composite V600V /Lys601Glu ; huit mutations BRAF V600 détectées par la technique Cobas® n’ont pas pu être identifiées par séquençage par défaut de matériel. Parmi les 154 prélèvements dont le gène NRAS a été séquencé, une mutation a été détectée chez 3/11 patients avec mutation BRAF non V600 (soit 27 % de ces patients), 0/21 chez les patients avec mutation BRAF V600 et 21 chez les patients avec BRAF non muté. Aucun des 32 patients porteurs de mutations BRAF non V600E n’avaient de mutation C-KIT , ni de profil histologique particulier et l’IHC avec l’anticorps VE1 était régulièrement négative. Aucun profil clinique particulier ne se détachait chez les 32 patients avec mutation BRAF non V600E et en particulier chez les 3 co-mutés NRAS/BRAF . Un traitement anti-BRAF n’a été utilisé que chez un patient porteur d’une mutation BRAF non V600 sur l’acide aminé 599, avec un décès rapide dans le cadre d’une maladie agressive et multimétastatique.

Discussion

La fréquence des mutations BRAF non V600E dans le MC n’est donc pas négligeable, mais n’est apparemment pas associée à un phénotype clinique ou histologique particulier. La spécificité de l’anticorps VE1 en IHC vis-à-vis de la mutation V600E semble se confirmer. La présence de co-mutations BRAF/NRAS est une donnée nouvelle et semble spécifique des mutations non V600 .

Conclusion

Ces données à mieux analyser sur le plan moléculaire (coexistence de deux clones mutés ou co-mutation à l’échelle cellulaire) auront probablement des incidences thérapeutiques à préciser.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : BRAF , Mélanome, Mutation, NRAS




© 2014  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline