Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 141, n° 12S
page 268 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.103
Résumés des JDP 2014

Augmentation de l’incidence des staphylocoques cutanés après les inondations du 15 juin 2010 dans le Var : rumeur ou réalité ?
 

E. Suarez-Diaz , T. Hubiche, P. Del Giudice
 Dermatologie infectiologie, hôpital Bonnet, Fréjus, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

Les catastrophes naturelles sont parfois associées à la survenue de maladies infectieuses. Au cours des inondations survenues dans l’est Var en juin 2010, la rumeur d’une épidémie d’infections cutanées à Staphylococcus aureus s’est propagée dans les médias et en particulier sur Internet. L’objectif de cette étude a été de confronter la rumeur aux données objectives des infections cutanée à S. aureus du service de Fréjus.

Matériel et méthodes

Les blogs relatifs aux inondations du 15 juin 2010 dans le Var étaient systématiquement recherchés par un moteur de recherche (Google ). Une analyse de contenu de ces textes était réalisée. Les infections cutanées à S.  aureus prises en charge dans le centre hospitalier sont enregistrées de façon prospective depuis 1999. Pour l’étude nous avons comparé l’évolution de ces infections du 15 juin au 30 septembre 2008–2012.

Résultats

Un blog ayant recueilli 247 commentaires a été sélectionné. Soixante-quatre commentaires étaient relatifs à des infections cutanées dont 30 établissaient un lien entre les inondations et la survenue de ces infections ; 22 utilisaient le terme staphylocoque dans leurs commentaires. L’analyse de contenu a permis de dégager 3 tendances expliquant la création et la diffusion de la rumeur : du fait de la carence d’information officielle, les personnes utilisent leur réseau personnel et leurs sources considérées comme expertes ; les patients mobilisent leurs croyances et leurs connaissances pour rendre plausible le lien entre inondations et infections cutanées ; les sujets recherchent des preuves venant démontrer le bien-fondé de leurs thèses naïves, telles que la survenue d’une dermatose pendant cette période.

Les données objectives du nombre d’infections cutanées des périodes entre le 15 juin 2008–2012 et le 30 septembre 2008-2012 montrent qu’il n’y avait aucune variation significative du nombre d’infections cutanées à S. aureus .

Discussion

La confrontation des témoignages recueillis dans notre échantillon avec les données objectives de surveillance à staphylocoque du centre hospitalier montre l’écart entre la réalité et le ressenti social face à une catastrophe naturelle. Nos données corroborent celles enregistrées par l’Observatoire Régional des Urgences qui ne trouve pas d’augmentation des infections cutanées sur le territoire sanitaire des inondations. L’analyse des commentaires issus du blog montre que les mécanismes socio-cognitifs ayant contribué à cette rumeur sont similaires aux mécanismes décrits en situation de crise.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Infection cutanée, Inondations, Rumeur




© 2014  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline