Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 141, n° 12S
page 274 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.annder.2014.09.115
Résumés des JDP 2014

Hypersensibilité allergique aux médicaments : épidémiologie et délais de sensibilisation (étude prospective de 101 patients)
 

F. Augey , I. luez, F. Bérard
 Immunologie et allergologie clinique, centre hospitalier Lyon Sud, université Claude-Bernard Lyon-I, Pierre-Bénite, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

L’épidémiologie des hypersensibilités allergiques (HSA) médicamenteuses est encore mal connue. Nous analysons les caractéristiques démographiques, types et délais de sensibilisation de 101 patients testés positivement.

Patients et méthodes

De 2008 à 2010, dans un service de CHU, étaient recueillis prospectivement chez des adultes avec HSA médicamenteuse de moins de 5 ans (hors anesthésiques et photosensibilisation) : sexe, âge, antécédents, nombre de jours cumulés du traitement (d’après anamnèse, interrogatoire, réponses des médecins référents à un questionnaire standardisé, carnet de santé). L’HSA était retenue préalablement s’il y avait concordance clinique-tests cutanés (pricks positifs et/ou IDR 10-2 ou-3 à 20 min si réaction immédiate (I), tests épicutanés au moins deux croix et/ou IDR 10-2 ou-3 positifs à 48 ou 72 heures si réaction retardée (R)).

Observations

Cent un cas ont été analysés (6 % des patients testés) : 62 femmes, 39 hommes (17–84 ans ; moyenne 47).

Résultats

Des antécédents personnels d’atopie, d’urticaire chronique, dysimmunitaires (MICI, sarcoïdose, myasthénie, SEP, Biermer) étaient relevés dans respectivement 38 %, 8 % et 7 % des cas. Les HSA étaient I dans 70 % des cas (deux tiers de grade II ou III ; IDR décisive une fois sur deux), R dans 30 % (12 EMP, 7 érythrodermies, 1 EPF, 7 DRESS, 1 SJS, 2 PEAG, 1 toxidermie pustuleuse ; IDR décisive une seule fois). Trente-deux molécules différentes ont été impliquées, la voie orale étant majoritaire (75 %). Soixante-dix-sept pour cent réactions ont été imputées aux antibiotiques (bêtalactamines 56), une au paracétamol (EPF), aucune à l’aspirine. Les traitements séquentiels provoquaient des HAS plus souvent I (55/75) que R, les traitements continus des HSA majoritairement R (7/9). Dix-sept HSA sont survenues dès la 1re prise supposée (13 I, 4 R), impliquant quinolones (6), céfazoline (4), pristinamycine (3), lymécycline, ceftriaxone, gadolinium, iobitridol, acétazolamide. Des réactions croisées étaient mises en évidence chez 38 patients/77 explorés, le plus souvent entre bêtalactamines (jamais entre amoxicilline et ceftriaxone) et entre quinolones. Trente pour cent des médecins ont répondu au questionnaire. Le nombre de jours cumulés de traitement (estimable 78 fois) était inférieur à 10 jours dans 40 cas, à 75 jours dans tous les cas sauf un (insuline glargine : 328 jours).

Discussion

Cette étude confirme que l’HSA touche une population plutôt féminine. Atopie, urticaire chronique et maladies dysimmunitaires sont fréquemment associées. Les traitements séquentiels favorisent les HSI, les traitements continus les HSR. Aucun médicament n’a provoqué d’HSA après 75 jours de traitements cumulés sauf l’insuline, particularité peut-être liée au poids moléculaire important et l’administration sous-cutanée.

Conclusion

En cas de suspicion d’HSA médicamenteuse, il est licite de poursuivre les traitements importants pris de longue date car, hormis pour l’insuline, la probabilité d’une sensibilisation tardive est très faible.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Délais de sensibilisation, Épidémiologie, Hypersensibilité allergique, Médicaments




© 2014  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline