Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Journal Français d'Ophtalmologie
Volume 37, n° 10
pages 837-839 (décembre 2014)
Doi : 10.1016/j.jfo.2014.04.014
OCT en face dans le diagnostic et le suivi d’un œdème maculaire de Berlin
“En face” OCT in the diagnosis and follow-up of macular commotion retinae
 

J.-C. Courjaret , F. Amouyal, B. Donnadieu, D. Denis, F. Matonti
 Service d’ophtalmologie, université d’Aix-Marseille, CHU d’hôpital Nord, chemin des Bourrely, 13915 Marseille cedex 20, France 

Auteur correspondant.

L’œdème de Berlin correspond à un œdème rétinien de la région maculaire faisant le plus souvent suite à un traumatisme oculaire. Son évolution fonctionnelle peut être très variable, allant de la récupération ad integrum jusqu’à des déficits visuels profonds comme ce fût le cas chez notre patiente. Le bénéfice d’une corticothérapie, même intense et instaurée précocement, est aujourd’hui encore très discuté.

Nous rapportons le cas d’une patiente de 56ans, victime d’une contusion sévère à globe fermé de l’œil gauche par coup de poing entraînant une baisse brutale de l’acuité visuelle à 2/10 (Figure 1, Figure 2, Figure 3). Le fond d’œil retrouvait un œdème maculaire post-traumatique. Aucune amélioration fonctionnelle n’a été retrouvée à 3mois et ce malgré une corticothérapie per os de 60mg pendant 10jours instaurée dès le lendemain du traumatisme (Figure 4).



Figure 1


Figure 1. 

Photographie du fond d’œil et angiographie à la fluorescéine réalisées à j1 du traumatisme ne montrant pas de lésion visible malgré une acuité effondrée.

Zoom



Figure 2


Figure 2. 

Clichés OCT en coupes radiaires avec suivi en « Follow-up  » montrant : le lendemain du traumatisme (j1) un œdème rétinien prédominant au niveau de la neurorétine externe de l’espace interpapillomaculaire incluant la fovéa (flèche bleue). Notons la disparition de la ligne IS–OS (flèches rouge). Il existe également un œdème des fibres ganglionnaires parapapillaires (flèche verte) : à 1mois (M1) l’apparition de points hyper-réflectifs inflammatoires intrarétiniens (flèches orange) ; à 3mois (M3) une diminution de l’épaisseur rétinienne, ainsi qu’une réapparition incomplète de la ligne IS–OS des photorécepteurs.

Zoom



Figure 3


Figure 3. 

Clichés OCT en coupes « en face ». L’œdème maculaire se traduit par un aspect hyper-réflectif progressivement régressif au niveau de la rétine externe, et hypo-réflectif au sein de l’épithélium pigmentaire.

Zoom



Figure 4


Figure 4. 

Le « mapping  » réalisé 3mois après le traumatisme montre une différence d’épaisseur fovéale de 37μm entre les deux yeux, en rapport avec une atrophie rétinienne centromaculaire pouvant expliquer l’absence de récupération visuelle sur cet œil gauche.

Zoom

Déclaration d’intérêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de conflit d’intérêt en relation avec cet article.



© 2014  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline