Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Chirurgie de la main
Volume 34, n° 6
page 351 (décembre 2015)
Doi : 10.1016/j.main.2015.10.056
Annual Congress of the French Society for Surgery of the Hand

Résultats d’une nouvelle technique d’arthrodèse extra-physaire ulnocarpienne dans le traitement de la main bote radiale
 

Meryl Dahan 1, , Adeline Cambon-Binder 2, Zoubir Belkheyar 3
1 Chirurgie orthopédique à l’hôpital Cochin, Paris, France 
2 CHU, hôpital Saint-Antoine, Paris, France 
3 CHU, hôpital Bichat, Paris, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

L’agénésie radiale est une malformation congénitale sévère du membre supérieur secondaire due à un défaut de développement du versant radial de l’avant-bras et de la main. Depuis sa première description, cette pathologie a donné lieu à de nombreuses propositions thérapeutiques. Le but du traitement chirurgical est de réaligner la main sur l’avant-bras de façon durable en préservant au maximum la croissance de l’avant-bras. Nous proposons pour des mains botes radiales de types 3 et 4 de la classification de Bayne et Klug une nouvelle technique chirurgicale de réaxation carpienne.

Matériel et méthodes

La population étudiée comportait 13 patients âgés de 8 mois à 16ans, présentant une main bote radiale de stade 3 ou 4 dans la classification de Bayne et Klug. L’évaluation radiologique des mains botes radiales, en pré et postopératoire, comprenait deux mesures réalisées sur une incidence radiographique de face : l’angle main/avant-bras (AMAB) et l’incurvation ulnaire diaphysaire (IU). Les techniques de réaxation utilisées dans cette étude ont été : une radialisation (dans 2 cas), une centralisation (dans 6 cas), une arthrodèse ulnocarpienne respectant le cartilage de croissance ulnaire distal associée à une ostéotomie de réaxation ulnaire (dans 5 cas).

Résultats

Au recul moyen de 2,92ans, on obtient une correction de l’IU de 26 %, −39 %, et 71 % respectivement après centralisation, radialisation, et arthrodèse extra-physaire. L’AMAB était corrigé de 46 %, 41 % et 67 % respectivement après centralisation, radialisation, et arthrodèse extra-physaire.

Discussion et conclusion

L’analyse de nos résultats met en évidence une récidive partielle systématique de l’angle de la courbure ulnaire et de l’angle main/avant-bras après chirurgie de réaxation. Les meilleurs résultats ont été observés dans le groupe des arthrodèses extra-physaires. Un suivi prolongé permettra d’analyser les résultats en fin de croissance avant de valider cette nouvelle technique opératoire prometteuse.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2015  Published by Elsevier Masson SAS.