Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    7 2 0 0


Revue du rhumatisme
Volume 83, n° 1
pages 19-25 (janvier 2016)
Doi : 10.1016/j.rhum.2015.08.003
accepted : 19 April 2015
Cachexie et adiposité dans la polyarthrite rhumatoïde. Pertinence pour l’évolution clinique et la prise en charge de la maladie
 

Salima Challal a, Emeline Minichiello a, Marie-Christophe Boissier a, b, Luca Semerano a, b,
a Service de rhumatologie, groupe hospitalier Avicenne–Jean-Verdier–René-Muret, Assistance publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), 125, rue de Stalingrad, 93000 Bobigny, France 
b Inserm UMR 1125, Sorbonne Paris Cité-université Paris 13, 74, rue Marcel-Cachin, 93000 Bobigny, France 

Auteur correspondant.
Résumé

Une altération de la composition corporelle est fréquemment constatée dans la polyarthrite rhumatoïde, et elle est associée à deux complications majeures de la maladie : l’invalidité et la mortalité cardiovasculaire. Jusqu’à deux tiers des patients pourraient être affectés par une perte de masse maigre, phénomène désigné sous le nom de cachexie rhumatoïde. À poids corporel égal, la proportion de la masse maigre est inférieure et celle de la graisse corporelle supérieure chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, par rapport aux sujets en bonne santé. Dans la polyarthrite rhumatoïde, la composition corporelle est influencée à la fois par des facteurs liés à la maladie et par d’autres facteurs tels que les traitements médicamenteux, l’activité physique et la nutrition. Les effets des traitements pharmacologiques, notamment des médicaments anti-TNF, sur la composition corporelle sont controversés. En revanche, des programmes d’exercices stimulant le développement musculaire peuvent restaurer la masse maigre et réduire l’adiposité. Il a été mis en évidence que l’amélioration de la composition corporelle améliore la capacité fonctionnelle et réduit l’invalidité. À ce jour, il n’existe pas de preuve que des interventions modifiant la composition corporelle puissent réduire la morbidité et la mortalité cardiovasculaires dans la polyarthrite rhumatoïde.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Polyarthrite rhumatoïde, Cachexie, Composition corporelle, Invalidité, Fragilité, Maladie cardiovasculaire



 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le doi ci-dessus.



© 2015  Société Française de Rhumatologie@@#104156@@