Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Volume 143, n° 4S1
page 40 (avril 2016)
Doi : 10.1016/S0151-9638(16)30185-5
Posters

P 10 : Dermatose annulaire chez la femme enceinte : Penser à une mycose cutanée
 

W. Boumlil 1, , F. Hali 1, H. Benchikhi 1, F. Marnissi 2, S. Chiheb 1
1 Service de Dermatologie Vénéréologie, CHU Ibn Rochd Casablanca, Maroc 
2 Service d’Anatomopathologie, CHU Ibn Rochd Casablanca, Maroc 

*Auteur correspondant
@@#100979@@
Introduction

Les dermatomycoses représentent une pathologie courante en pratique quotidienne, dont le diagnostic est souvent évident. Chez la femme enceinte le polymorphisme clinique et la difficulté du choix thérapeutique font la particularité de cette atteinte fongique.

Observations

Une femme âgée de 31 ans, sans antécédents pathologiques particuliers, présentait depuis 6 mois une dermatose annulaire prurigineuse. L’examen clinique avait retrouvé une grossesse monofoetale évolutive estimée à 32 semaines d’aménorrhée, des lésions annulaires, finement squameuses, à extension centrifuge, localisées initialement au niveau du dos et du visage et devenant généralisées suite à l’application de clobétasol pendant 5 mois, associées un intertrigo du 4e espace inter-orteil des deux pieds. L’examen microscopique des squames cutanées et de l’in- tertrigo inter-orteil a mis en évidence des filaments mycéliens. La biopsie cutanée a montré un épiderme hyperplasique, contenant de nombreux filaments mycéliens. Un traitement antifongique topique seul, à base de sertaconazole, a été prescrit avec bonne réponse thérapeutique.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Grossesse, mycose cutanée, dermocorticoide




© 2016  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.