Figure 1



Figure 1 : 

Cliché rétinographique de novembre 2011 où la membrane épimaculaire apparaît bien déployée en temporal-inférieur de la macula. Cette membrane, contractile, est responsable d’un plissement de la rétine en regard de la macula, ce qui entraîne les métamorphopsies.