Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



Therapies
Sous presse. Epreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 28 octobre 2016
Doi : 10.2515/therapie/2015053
Received : 2 October 2014 ;  accepted : 8 June 2015
Atteintes musculaires et levure de riz rouge : analyse des données de la base nationale de pharmacovigilance et revue de la littérature
Red yeast-rice-induced muscular injuries: Analysis of French pharmacovigilance database and literature review
 

Christelle Philibert a, , Virginie Bres a, Marie-Josèphe Jean-Pastor b, Claire Guy c, Bénédicte Lebrun-Vignes d, Perrine Robin a, Véronique Pinzani a, Dominique Hillaire-Buys a
a Département de pharmacologie médicale et toxicologie, centre régional de pharmacovigilance et d’information sur le médicament, hôpital Lapeyronie, CHU Lapeyronie, 371, avenue du Doyen-Gaston-Giraud, 34295 Montpellier cedex 5, France 
b Centre régional de pharmacovigilance et d’information sur le médicament, hôpital Sainte-Marguerite, 13009 Marseille, France 
c Centre régional de pharmacovigilance et d’information sur le médicament, hôpital Nord, CHU de Saint-Étienne, 42270 Saint-Priest-en-Jarez, France 
d Coordination de pharmacovigilance d’Île-de-France, centre régional de pharmacovigilance et d’information sur le médicament, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé

La levure de riz rouge (LRR) est un complément alimentaire contenant des monacolines obtenues par fermentation de souches de Monascus purpureus . En raison de son homologie structurale avec la lovastatine, la monacoline K inhibe la 3-hydroxy-3-méthylglutaryl coenzyme A réductase (HMG CoA reductase) lui conférant des propriétés hypocholestérolémiantes comparables aux statines de synthèse. Nous avons recensé les cas d’atteintes musculaires impliquant la LRR rapportés dans la base nationale de pharmacovigilance (6 cas) et dans la littérature (9 cas) parmi lesquels 9 cas d’élévation de la créatine kinase, 3 cas de rhabdomyolyse et 2 cas de myalgie. Tandis que les études réalisées depuis quelques années semblent montrer une bonne efficacité de la LRR, notre travail rapporte des troubles musculaires. De plus, les compléments commercialisés peuvent présenter une grande variabilité de formulation et/ou la présence de contaminant. Lorsque des troubles clinicobiologiques surviennent, les médecins doivent prendre en considération la prise éventuelle d’un traitement de phytothérapie.

The full text of this article is available in PDF format.
Summary

Red yeast rice (RYR) is a dietary supplement containing monacolins obtained by fermentation of Monascus purpureus strains. Because of its structural homology with lovastatin, monacolin K inhibits HMG-CoA reductase and shows hypocholesterolemic properties comparable to synthetic statins. We studied all cases of myopathy involving RYR reported in the French national pharmacovigilance database (6 cases) and in scientific literature (9 cases). Among these cases, 9 showed elevated creatine kinase, 3 rhabdomyolysis and 2 myalgia. Recent studies seem to show good efficacy of the RYR, however, our work reports the existence of related muscular disorders. In addition, dietary supplements currently available on the market may show considerable variability of formulation and/or the presence of contaminants. When clinicobiological disorders occur, physicians should consider the eventual use of an herbal treatment.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Levure de riz rouge, Atteintes musculaires, Statine, Phytothérapie

Keywords : Red yeast rice, Muscular injuries, Statin, Phytotherapy



 Présenté au IXe Congrès de physiologie, de pharmacologie et de thérapeutique (P2T) à Poitiers, 22–24 avril 2014 (abstract P-105).



© 2014  Société française de pharmacologie et de thérapeutique@@#104156@@