Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    5 7 0 0


Annales de Dermatologie et de Vénéréologie
Vol 134, N° 5  - mai 2007
pp. 445-449
Doi : AD-05-2007-134-5-0151-9638-101019-200520003
Dermatoses des musiciens : étude prospective chez des étudiants en musique
 

D. BACCOUCHE [1], M. MOKNI [1], A. BEN ABDELAZIZ [2], A. BEN OSMAN-DHAHRI [1]
[1] Service de Dermatologie, CHU la Rabta, Tunis, Tunisie
[2] Service de Médecine préventive, CHU Farhat Hached, Sousse, Tunisie.

Tirés à part : M. MOKNI [1]

[1] Service de Dermatologie, Hôpital La Rabta, Rue Jabbari, 1007 Tunis, Tunisie.

mourad.mokni@rns.tn

@@#100979@@
Introduction

Les musiciens constituent un groupe à risque pour développer des dermatoses particulières en rapport avec leur activité. Le but de ce travail était de déterminer la fréquence, de décrire les aspects cliniques et d'identifier les facteurs de risque des dermatoses secondaires à la pratique instrumentale chez les étudiants en musique.

Population étudiée et méthodes

Étude épidémiologique prospective réalisée entre avril 2003 et avril 2004, ayant porté sur les étudiants en musique inscrits dans quatre instituts de musique de la Tunisie. Les musiciens ont été interrogés et examinés de façon systématique dans leur institut. Les données démographiques, les caractéristiques de la pratique instrumentale et les lésions dermatologiques ont été recueillies. Notre série comportait 594 étudiants, le sex-ratio homme/femme était de 1,6 et l'âge moyen de 22,0 ± 4,0 ans. L'analyse statistique a été réalisée sur logiciel SPSS pour Windows (version 12.0).

Résultats

Deux cent quatre-vingt-quinze (295) étudiants, soit 49,7 p. 100, avaient au moins une dermatose. En analyse multivariée, le sexe masculin, l'âge ≥ 20 ans, l'ancienneté ≥ 5 ans, la rythmicité ≥ 10 heures/semaine et les instruments à percussion étaient les facteurs significativement corrélés aux dermatoses. Neuf types de dermatoses ont été individualisés. Il s'agissait de cors et de callosités, d'anomalies de la pigmentation, de dermite irritante de contact, d'acné mécanique, d'érythème, de bulle de friction, de dystrophies des ongles, d'alopécie cicatricielle et de dermite de contact. Les cors et les callosités étaient les dermatoses les plus fréquentes chez les joueurs d'instruments à cordes et à percussions. Les troubles pigmentaires étaient les plus fréquents chez les joueurs d'instruments à vent.

Discussion

La fréquence des dermatoses était élevée par rapport aux données de la littérature. Cette différence pourrait s'expliquer par le plus grand recrutement de percussionnistes dans notre travail.

Abstract
Dermatological problems of musicians: a prospective study in musical students.
Introduction

Musicians are at risk of developing particular skin conditions related to their activity. The purpose of our work was to determine the frequency, describe the clinical aspects and identify the risk factors of specific dermatological problems in musical students.

Population and methods

We carried out a prospective epidemiological study between April 2003 and April 2004 among music students registered in four musical institutes of Tunisia. The musicians were questioned and examined in systematic fashion at their institutes. Demographic data, characteristics of instrumental practice and dermatologic manifestations were collected. Five hundred and ninety-four students were examined. The sex-ratio was 1.6 with a mean age of 22.0 ± 4.0 years. The statistical analysis was performed using SPSS software for Windows (version 12.0).

Results

Two hundred and ninety-five students (49.7%) had at least one dermatologic lesion. In multivariate analysis, the following factors were significantly correlated with dermatological problems: male gender, age ≥ 20 years, history of musical activity ≥ 5 years, practice ≥ 10 hours/week and percussion instruments. Nine types of lesions were determined: corns and calluses, pigmentation abnormalities, irritant contact dermatitis, mechanical acne, erythema, friction bulla, nail diseases, cicatricial alopecia and allergic contact dermatitis. Corns and calluses were significantly the most frequent (P ≪ 0.001).

Discussion

The frequency of dermatological lesions was high compared to data reported in the literature, 20 and 32% respectively in the studies by Onder and Rimmer. This difference could be due to the greater number of percussionists in our study.






© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.