Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 33,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    6 2 0 0


Gynécologie Obstétrique & Fertilité
Volume 31, n° 3
pages 214-219 (mars 2003)
Doi : 10.1016/S1297-9589(03)00040-7
Received : 11 September 2002 ;  accepted : 5 February 2003
Prise en charge des lésions exophytiques condylomateuses pendant la grossesse par vaporisation laser au CO2
Carbon dioxide laser vaporization of genital condyloma in pregnancy

C.  Gay a * ,  J.J.  Terzibachian a ,  C.  Gabelle a ,  S.  Reviron a ,  R.  Ramanah a ,  C.  Mougin b
aService de gynécologie-obstétrique, centre hospitalier, 14, rue de Mulhouse, BP 499, 90016 Belfort cedex, France 
bLaboratoire de biologie cellulaire et moléculaire, centre hospitalier universitaire Jean-Minjoz, boulevard Flemming, 25030 Besançon, France 

*Auteur correspondant.
@@#100979@@

Objectif. - Évaluer l'efficacité et l'innocuité du traitement des lésions exophytiques condylomateuses par vaporisation laser pendant la grossesse.

Patientes et méthode. - Nous avons réalisé une étude rétrospective de 18 femmes enceintes présentant des lésions condylomateuses exophytiques florides, sur une période de quatre ans. La vaporisation laser CO2 a été utilisée dans tous les cas, sous anesthésie locale ou générale, indépendamment de l'âge gestationnel. Toutes les patientes ont été traitées au moins une fois. Toute lésion persistante ou récurrente dépistée était à nouveau vaporisée jusqu'à disparition complète des condylomes avant accouchement. Les patientes ont été suivies par colposcopie pendant toute la durée de la grossesse, en per- et post-partum. La localisation des condylomes, l'âge gestationnel du traitement et les complications liées au traitement ont été analysés.

Résultats. - Les patientes ont été traitées entre 15 et 38 semaines d'aménorrhée. La localisation des condylomes était le plus souvent multifocale avec une atteinte cervicale dans la moitié des cas. La guérison complète des lésions a été obtenue dans 100 % des cas, le plus souvent après une seule séance de vaporisation. Aucune patiente n'a accouché avec des lésions cliniques visibles en colposcopie. Aucune complication n'est survenue (prématurité ou surinfections locales) et aucune récurrence condylomateuse en post-partum n'a été observée.

Conclusion. - La vaporisation laser CO2 pour la destruction des lésions acuminées de la femme gravide constitue un moyen thérapeutique efficace, précis, présentant un faible risque de complications materno-foetales.

Mots clés  : Condylomes acuminés ; Grossesse ; Vaporisation laser.

Abstract

Objective. - To evaluate therapeutic effectiveness of the carbon dioxide laser on genital condyloma in pregnancy.

Patients and methods. - From 1998 to 2002, 18 pregnant women with genital condyloma were treated with laser vaporization. Treatment was given without regard to the gestational period. All the women were treated at least once. Condyloma localisation, treatment gestational age and complication rate were analysed.

Results. - Patients were treated at a gestational age of 15-38 weeks. During pregnancy follow-up, 2 patients had recurrences that required repeated treatment before delivery. In each case, no condylomas were found during delivery. There were no abortions, no premature birth and no complications (bleeding, infections) in our study.

Conclusion. - Laser vaporisation is a safe and effective treatment for condyloma during pregnancy.

Mots clés  : Condylomas acuminata ; Pregnancy ; Laser vaporization.




© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. All Rights Reserved.