Figure 12



Figure 12 : 

Expression de l’astigmatisme par les coordonnées rectangulaires.

L’astigmatisme peut être représenté dans un « plan dioptrique » par un vecteur dont la norme est égale au cylindre et la direction, égale à l’axe multiplié par 2. L’abscisse xA quantifie la composante directe/inverse tandis que l’ordonnée yA quantifie la composante oblique de l’astigmatisme. Les coordonnées rectangulaires (xA , yA ) du point A ou du vecteur OA et le cylindre sont liées par le théorème de Pythagore. L’axe indiqué ici correspond à l’axe de l’expression en « cylindre positif ».