Figure 5



Figure 5 : 

Exemples cliniques où l’expression en « cylindre positif » de l’astigmatisme est intéressante.

L’axe de l’expression en « cylindre positif » indique le méridien le plus puissant (c’est-à-dire, généralement, le méridien cornéen le plus bombé). Cet axe correspond également à l’axe du sablier de couleur chaude des cartes de courbure de la topographie cornéenne « Placido ». L’expression en « cylindre positif » est particulièrement intéressante chaque fois que l’on doit réaliser un geste cornéen « relaxant ».

5A : Visualisation théorique sur une carte de courbure « axiale » de la position de 2 incisions arciformes susceptibles de corriger un astigmatisme idiopathique direct majeur. Le méridien des incisions correspond à l’axe du cylindre positif (+6D à 95°).

5B : Visualisation simultanée de l’astigmatisme cornéen et des fils de suture d’une kératoplastie transfixiante. Les 4 points séparés résiduels sont susceptibles d’avoir un rôle dans la genèse de l’astigmatisme puisqu’ils sont situés à proximité de l’axe du cylindre positif (+6,2D×91°) : il s’agit du méridien le plus puissant (le plus bombé).