Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    6 2 0 0


Revue du rhumatisme
Volume 78, n° 5
pages 453-458 (octobre 2011)
Doi : 10.1016/j.rhum.2011.05.002
accepted : 1 February 2011
Ocytocine et remodelage osseux : relation entre hormones pituitaires, statut osseux et composition corporelle
 

Véronique Breuil a, , b , Ez-Zoubir Amri c, Patricia Panaia-Ferrari d, Jean Testa e, Christian Elabd c, Christine Albert-Sabonnadière a, Christian Hubert Roux a, Gérard Ailhaud c, Christian Dani c, Georges F. Carle b, Liana Euller-Ziegler a
a Service de rhumatologie, hôpital l’Archet 1, CHU de Nice, route Saint-Antoine-de-Ginestière, 06200 Nice, France 
b GEPITOS, CNRS UMR 6235, faculté de médecine, université Nice Sophia-Antipolis, BP 3079, avenue de Valombrose, 06202 Nice, France 
c IBDC, CNRS UMR 6543, faculté de médecine, université Nice Sophia-Antipolis, BP 3079, avenue de Valombrose, 06202 Nice, France 
d Laboratoire d’hormonologie, hôpital Saint-Roch, CHU de Nice, BP 3079, 06202 Nice, France 
e Département d’informatique médicale, CHU de Nice, faculté de médecine, BP 3079, 06202 Nice, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Objectif

Il est de plus en plus évident que l’ocytocine, qui régule l’appétit, joue un rôle dans le remodelage osseux et améliore l’ostéoporose. Nous avons déjà montré une diminution significative des taux d’ocytocine circulante au cours de l’ostéoporose post-ménopausique de la femme en comparaison à des sujets sains. Cependant, des facteurs impliqués dans la physiopathologie de l’ostéoporose, comme les œstrogènes et la leptine, sont connus pour réguler la sécrétion d’ocytocine. Ci-après, nous avons étudié les relations entre l’ocytocine et d’autres facteurs hormonaux connus pour réguler le remodelage osseux et la composition corporelle dans l’ostéoporose post-ménopausique de la femme, en comparaison à des sujets sains.

Méthodes

Chez 20 femmes post-ménopausées avec ostéoporose sévère comparées à 16 sujets sains contrôles, nous avons mesuré les taux sériques d’ocytocine, d’œstradiol par dosage hautement sensible, de testostérone, Follicle-Stimulating Hormone (FSH), Luteinizing Hormone (LH), Sex Hormone Binding Globulin (SHBG), Thyroid Stimulating Hormone (TSH), ostéocalcine, télopeptide N terminal du collagène de type I, leptine. La densité minérale osseuse et la composition corporelle étaient également déterminées par absorptiométrie biphotonique à rayons X (DXA).

Résultats

Les femmes ostéoporotiques ont des taux sériques significativement plus faibles d’ocytocine, de leptine et de LH et des taux plus élevés de CTX et de SHBG ; tous les autres paramètres biologiques étaient similaires dans les deux groupes. La masse graisseuse et la masse maigre étaient significativement diminuées chez les femmes ostéoporotiques. Les taux sériques d’ocytocine étaient significativement corrélés à la densité minérale osseuse mais avec aucun autre paramètre mesuré, y compris la leptine, l’œstradiol et l’âge. Dans une analyse de régression logistique, l’ostéoporose demeurait significativement corrélée à l’ocytocine, indépendamment de l’âge.

Conclusions

De faibles taux sériques d’ocytocine semblent être associés à une ostéoporose sévère, indépendamment d’autres facteurs associés à l’ostéoporose ou connus pour réguler les taux sériques d’ocytocine, comme l’œstradiol ou la leptine, renforçant le concept selon lequel l’ocytocine peut être impliquée dans la physiopathologie de l’ostéoporose post-ménopausique.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Ostéoporose post-ménopausique, Ocytocine, Œstradiol, Leptine, Composition corporelle



 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine (doi:10.1016/j.jbspin.2011.02.002).



© 2011  Société Française de Rhumatologie@@#104156@@