Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    6 1 0 0


Sexologies
Volume 20, n° 4
pages 245-250 (octobre 2011)
Doi : 10.1016/j.sexol.2011.08.007
L’orgasme prématuré chez la femme existe-t-il ?
 

S. Carvalho, MD a, , b , A. Moreira, MD a, b , M. Rosado, MD c , D. Correia, MD a, b , D. Maia, MD d , P. Pimentel, MSc d
a Hospital de Magalhães Lemos EPE, rua Professor-Álvaro-Rodrigues, 4149-003 Porto, Portugal 
b Consulta de medicina sexual, centro hospitalar do Porto EPE, Largo Professor-Abel-Salazar, 4099-001 Porto, Portugal 
c USF Nova Era, ACES Tâmega II Vale de Sousa Sul, rua Ernesto Silva, no 67, 4585-545 Sobreira, Portugal 
d Departamento de Psiquiatria e Saúde Mental, centro hospitalar Trás-os-Montes e Alto Douro, EPE, Avenida Noruega, 5000-508 Vila Real, Portugal 

Auteur correspondant.
Résumé
Introduction

L’orgasme prématuré féminin (OPF) est presque inconnu en littérature scientifique. Kaplan et Sadock dans leur Comprehensive textbook of psychiatry accordent deux lignes à ce sujet, qui est classifié comme dysfonction sexuelle non spécifique (DSNS). Que cet orgasme prématuré existe ou non, c’est un sujet commun sur les forums et les chats sexuels sur l’internet. On ignore la proportion de femmes souffrant d’orgasme prématuré, lequel se produit parfois avant même le rapport ou à la suite d’une légère stimulation et sans plus d’intérêt pour continuer le rapport sexuel. Il est nécessaire également de le différencier du syndrome d’excitation sexuelle persistant avec lequel il est parfois lié à tort.

Objectifs

Le but de cette étude est de mesurer l’ampleur de l’OPF.

Méthodes

Une étude transversale a été menée avec une composante analytique concernant la population féminine sexuellement active ayant entre 18–45ans. Un échantillon de femmes de la population générale (n =510) a été invité à répondre au questionnaire pour une évaluation exploratoire. Un questionnaire à quatre critères a été employé pour essayer de saisir l’ampleur et la forme du syndrome : (a) existence et fréquence de l’orgasme prématuré, (b) sentiment de perte de contrôle avec l’orgasme, (c) difficultés relationnelles avec le partenaire et (d) angoisse accompagnant l’orgasme.

Résultats

Selon nos résultats, environ 40 % de femmes sexuellement actives ont des épisodes d’orgasme prématuré occasionnel, 14 % répondent aux critères de cas probables et 3,3 % répondent aux critères de l’OPF.

Conclusions

Pour élargir les résultats actuels, d’autres études sont nécessaires utilisant des échantillons plus larges et différents de ceux des études cliniques.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Orgasme prématuré féminin, Fréquence, Mesure



 This issue also includes an English version: Carvalho S, Moreira A, Rosado M, Correia D, Maia D, Pimentel P. Female premature orgasm: Does this exist?.



© 2011  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.