Figure 2



Figure 2 : 

Même patient que Fig. 1 présentant une hypertension intracrânienne (HTIC) isolée secondaire à une maladie de Lyme à trois mois du traitement par ceftriaxone et acétazolamide. Noter la régression de l’œdème papillaire droit (A) et gauche (B).