Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 33,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    6 0 0 0


Gynécologie Obstétrique & Fertilité
Volume 40, n° 12
pages 753-758 (décembre 2012)
Doi : 10.1016/j.gyobfe.2011.08.020
Received : 22 April 2010 ;  accepted : 22 February 2011
Parturientes précaires et réhospitalisation : étude pilote au groupe hospitalier Lariboisière-Fernand-Widal de Paris
Precarious parturients and readmission: Pilot study at the Lariboisière-Fernand-Widal Hospital Group in Paris
 

R. Atete-Leblanc a, P.-H. Bréchat b, c, d, , O. Morel e, A. Thoury e, A. Frati e, E. Barranger e
a Université Paris, 8, Vincennes-Saint-Denis, 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis cedex, France 
b Chaire Santé de Sciences Po, département des politiques de santé de l’université Sorbonne Paris Cité, 45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris, France 
c Institut droit et santé de l’université Paris-Descartes, département des politiques de santé de l’Université Sorbonne Paris Cité, 45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris, France 
d École des hautes études en santé publique (EHESP), département des politiques de santé de l’université Sorbonne Paris Cité, 45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris, France 
e Centre Cochrane français de l’hôpital de l’Hôtel-Dieu, Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP–HP), 1, place du Parvis Notre-Dame, 75004 Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Objectifs

Savoir si des parturientes présentant des handicaps sociaux bénéficient de réhospitalisations évitables et s’il y a sélection de ces patientes.

Patientes et méthode

Il s’agit d’une étude rétrospective réalisée sur 127 parturientes, présentant des handicaps sociaux, ayant accouchés par voie basse dans un établissement public de santé. La recherche s’est appuyée sur l’analyse de données issues du programme de médicalisation du système d’information (PMSI), de textes législatifs et de documents.

Résultats

Entre la mi-mars 2007 et la mi-juin 2009, 27 des 127 parturientes suivies ont bénéficié de 35 réhospitalisations. Les réhospitalisations sont espacées de 171,5±255,1jours. Il n’y a pas eu deux réhospitalisations le jour même pour une même patiente. Selon les critères de l’Appropriateness Evaluation Protocol (AEPf), aucune des réhospitalisations n’a été jugée évitable. Aucune des parturientes n’a été réhospitalisée pour un motif non médical. Les patientes réhospitalisées présentent des handicaps sociaux moyens et forts et ont 79,6 % de diagnostics codés supplémentaires par rapport à leur première hospitalisation. Ce service remplit sa mission de service public de lutte contre l’exclusion sociale.

Discussion et conclusion

Cette étude pilote apporte plusieurs informations encourageantes mais précise aussi les limites de notre approche. Nous avons néanmoins souhaité explorer si par cette initiative sans grand moyen logistique, des marqueurs intéressants se dégageaient, ce qui semble être le cas.

The full text of this article is available in PDF format.
Abstract
Objectives

We wondered whether pregnant women with social handicap benefited from readmissions which could have been prevented, and if there was a selection of patients?

Patients and method

This is a retrospective study of 127 pregnant women with social handicap having given natural childbirth in a public health establishment. The research was based on analysis of data from DRG’s (PMSI), legislation and other documents.

Results

Between mid March 2007 and mid June 2009, 27 of the 127 pregnant women with social handicap have benefited from 35 readmissions. There were 171.5±255.1 days between readmissions. There was no second readmission on the same day for the same patient. According to the criteria of the Appropriateness Evaluation Protocol (AEPf), none of the readmissions were considered avoidable. No parturient was readmitted for non-medical reasons. Readmitted patients presented low to severe social handicaps and had 79.6 % more coded diagnosis compared to their first hospitalization. This service plays its public service role to fight against social exclusion.

Discussion and conclusion

This pilot study provides encouraging results but also underlines the limits of our approach. We nevertheless wished to explore whether this low resource intensive initiative could make interesting indicators emerge, which seems to be the case.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Parturientes, Précarité, Handicap social, Tarification à l’activité, Réhospitalisation, Santé publique

Keywords : Pregnant women, Precariousness, Social disability, DRG’s, readmission, Public health


1  Article L. 6112-1 du Code de la Santé Publique.


© 2011  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.