Figure 2



Figure 2 : 

Tomographie à cohérence optique de l’œil droit (A) et gauche (B) lors de la consultation initiale. Aucun œdème maculaire n’est présent. La hyalite postérieure diagnostiquée cliniquement est visualisable sous la forme d’hyperréflectivités punctiformes dans le vitré postérieur.