Figure 2



Figure 2 : 

Verre scléral bien adapté : la hauteur sagittale évite tout contact cornéen, les zones d’appuis limbiques et sclérales ne sont pas comprimées.