Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Évaluation de l’utilisation du Dexdor® (dexmedetomidine) en réanimation au CHU de Nantes - 25/02/16

Doi : 10.1016/j.phclin.2016.01.022 
Anne-Sophie Navarro 1, , Karim Lakhal 2, Sylvie Jaccard 1, Isabelle Rouiller-Furic 1, Bertrand Rozec 3, Jean-Claude Maupetit 1
1 Pharmacie, CHU de Nantes, 1, place Alexis-Ricordeau, 44000 Nantes, France 
2 Réanimation chirurgicale polyvalente, CHU de Nantes, 1, place Alexis-Ricordeau, 44000 Nantes, France 
3 Anesthésie, CHU de Nantes, 1, place Alexis-Ricordeau, 44000 Nantes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

páginas 2
Iconografías 0
Vídeos 0
Otros 0

Resumen

Introduction

La dexmédetomidine est un agoniste sélectif des récepteurs α2 utilisé en réanimation pour une sédation légère à modérée du patient (score 0 à −3 sur l’échelle de Richmond ou RASS). Plusieurs études ont montré sa tolérance et son efficacité par rapport aux sédatifs de référence (propofol, midazolam) par diminution de la durée de ventilation mécanique, du délai d’extubation et des effets indésirables neurocognitifs. L’objectif de ce travail a été d’évaluer les pratiques de prescription et la tolérance du Dexdor®.

Matériels et méthode

Une étude rétrospective des prescriptions de Dexdor® en 2014 a été réalisée pour les services de réanimation chirurgicale polyvalente et thoracique. Les données recueillies ont été : âge, sexe, poids, motif d’hospitalisation, présence d’une atteinte cérébrale ou administration de catécholamines, posologie, mode de ventilation, score IGS II (Indice de Gravité Simplifié) et type de sédation mise en place avant, pendant et après l’initiation du Dexdor®. Il a été défini comme sédation profonde le midazolam>2,5mg/h, sufentanil>5μg/h, thiopenthal et/ou propofol>75mg/h et sédation intermédiaire les sédatifs suscités à faible posologie, neuroleptiques, autres benzodiazépines et/ou α2-bloquants. Pour évaluer la tolérance, ont été relevés les épisodes de bradycardie (fréquence cardiaque<50 battements par min) et d’hypotension (pression artérielle moyenne<65mmHg et/ou augmentation de la dose de noradrénaline). Nous avons noté si les patients ont été extubés dans les 24h précédant ou suivant l’arrêt de la sédation et la persistance d’une sédation dans les 24h suivantes.

Résultats et discussion

Trente-neuf patients ont reçu du Dexdor®, dont 77 % d’hommes, d’âge moyen 54ans et de poids moyen 77kg. Les motifs d’hospitalisation étaient : suites d’une chirurgie cardiovasculaire (26 patients), d’une greffe bipulmonaire (5) ou autres motifs (8). Le score IGS II moyen était de 40 avec 13 % de cérébrolésés et 69 % sous catécholamines. Tous étaient sous ventilation mécanique par sonde orotrachéale sauf 6 par canule de trachéotomie (exclus du pourcentage de patients extubés). La posologie moyenne était de 0,6μg/kg/h, la durée moyenne de 4 j et l’administration conjointe à d’autres sédatifs pour 69 %. Le motif d’induction était pour 64 % la sédation intermédiaire en vue d’un sevrage de sédation profonde (non précisé pour 6 patients). L’objectif de sédation a été prescrit dans 25 % des cas. La sédation a été maintenue pour 33 % et 61 % ont été extubés. Trente-et-un pourcent ont présenté un épisode d’hypotension et 8 % une bradycardie. Les effets indésirables ont entraîné l’arrêt du Dexdor® dans 2 cas.

Conclusion

Cette étude montre que le Dexdor® est utilisé aux posologies de l’AMM comme relai à une sédation profonde en vue d’extubation du patient sous ventilation mécanique. Une action d’amélioration identifiée est la prescription de l’objectif de sédation et l’identification des patients éligibles au Dexdor® dans un contexte de maîtrise des dépenses.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Dexdor, Dexmédetomidine, Réanimation, Sédation


Esquema


© 2016  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 51 - N° 1

P. 70-71 - mars 2016 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Conciliation médicamenteuse à l’admission dans des services de chirurgie viscérale et orthopédique
  • Maxence Dellerue, Mathieu Ferry, Laëtitia Albertini, Pascal Guillon, Eric Poupardin, Francis Fauvelle
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Analyse pluridisciplinaire des prescriptions médicamenteuses inappropriées en gériatrie
  • Hélène Charlot, Abderahim Kheyar, Marie-Christine Boubon-Sagnier, Olivier Henry, Vanida Brunie

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
La compra de artículos no está disponible en este momento.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.