Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Hyperprolactinémies - 01/01/97

[10-018-L-10]
Didier Dewailly : Professeur des Universités, praticien hospitalier en endocrinologie-métabolismes, service d'endocrinologie et de diabétologie, USN A
Centre hospitalier régional universitaire de Lille, 6, rue du Pr Laguesse, 59037  Lille cedex.  France
Christine Cortet-Rudelli : praticien hospitalier, ancien chef de clinique-assistant des Universités en endocrinologie-métabolismes
Christine Lemaire : praticien hospitalier, ancien chef de clinique-assistant des Universités en endocrinologie-métabolismes
Christine Gillot-Longelin : Médecin endocrinologue vacataire
Centre hospitalier de Béthune, service de médecine, endocrinologie-diabétologie-maladies de la nutrition, centre hospitalier Germon et Gauthier, BP 809, 62408  Béthune cedex France
Artículo archivado , publicado en el tratado Endocrinologie-Nutrition

Resumen

Le dosage de la prolactine (PRL) plasmatique est accessible aux cliniciens depuis un peu plus de 20 ans. Les indications de ce dosage s'étant multipliées (à plus ou moins bon escient...), l'hyperprolactinémie est devenue un symptôme biologique très fréquent, pas toujours bien corrélé à la symptomatologie clinique. Le chapitre étiologique des hyperprolactinémies s'est donc diversifié et compliqué, mais le prolactinome demeure l'étiologie principale, non pas tant par sa fréquence que par ses implications sur les fonctions hypophysaires, et visuelles lorsqu'il s'agit d'un macroadénome.

La découverte d'une hyperprolactinémie nécessite une démarche diagnostique et thérapeutique logique, alliant économie et efficacité. Les progrès considérables de la radiologie hypophysaire ont fortement influencé le comportement du clinicien. Ceux-ci toutefois ne doivent pas inciter à une consommation mal maîtrisée de la radiologie. C'est exclusivement de la confrontation des informations cliniques, biologiques et radiologiques que débouche un comportement adapté. Comme dans la plupart des problèmes médicaux, la concertation pluridisciplinaire est donc nécessaire, réunissant pour tout ou partie, endocrinologues, gynécologues, radiologues, biologistes, chirurgiens, ophtalmologues et radiothérapeutes.

Après un rappel physiologique sur la PRL seront envisagées les modalités du diagnostic positif et étiologique d'une hyperprolactinémie, avant de passer en revue les étiologies. La thérapeutique du prolactinome méritait un certain développement, avant d'en terminer par certains aspects particuliers des hyperprolactinémies, à savoir les macroprolactinémies et l'association entre grossesse et prolactinome.

Esquema



© 1997  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS - Reservados todos los derechos

Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.