Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Synovite villonodulaire de la cheville. Analyse du risque de recidive - 18/05/16

Villonodular synovitis of the ankle. Analysis of the risk of recurrence

Doi : 10.1016/j.rcot.2016.04.012 
M. Cattelan a, F. Bonnomet a, G. Bierry b, A. Di Marco a, D. Brinkert a, P. Adam a, M. Ehlinger a,
a Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie, hôpital de Hautepierre, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1, avenue Molière, 67098 Strasbourg cedex, France 
b Service de radiologie ostéo-articulaire, hôpital de Hautepierre, 1, avenue Molière, 67098 Strasbourg cedex, France 

Auteur correspondant.
En prensa. Pruebas corregidas por el autor. Disponible en línea desde el Wednesday 18 May 2016
This article has been published in an issue click here to access

Résumé

Introduction

La synovite villonodulaire (SVN) est une maladie rare avec une incidence de 1,8 cas pour 1 000 000 d’habitants. La SVN de cheville est peu décrite et évaluée car très rare (2,5 % des cas de SVN). Elle présente un taux de récidive de 11 %. Nous rapportons une série rétrospective continue avec pour objectif principal d’évaluer cliniquement et radiologiquement ces chevilles à la recherche d’éventuels facteurs de risque de récidive. À la révision, le critère principal d’étude était l’existence d’une récidive locale (radioclinique) et le critère secondaire l’existence d’une arthrose tibiotalienne. L’hypothèse de travail était qu’une éventuelle récidive pouvait être infraclinique justifiant une imagerie systématique dans le suivi.

Matériel et méthodes

L’étude était rétrospective portant sur 7 patients (6 hommes) d’âge moyen 42ans traités sur une période de 9ans (2 formes diffuses et 5 localisées). Le traitement initial consistait en une synovectomie par voie conventionnelle. Quatre patients recevaient en plus un traitement adjuvant par synoviorthèse isotopique. La révision était clinique (scores MMTS, AOFAS et OMAS) et radiologique (standard et IRM) pour évaluer le retentissement articulaire et rechercher une éventuelle récidive.

Résultats

Six patients étaient revus au recul moyen de 6,5ans. Il était noté 1 cas de récidive précoce (4ans) avec une manifestation clinique majeure car associée à une destruction articulaire nécessitant la réalisation d’une arthrodèse et 1 cas de récidive tardive (9ans) asymptomatique diagnostiquée radiologiquement à l’IRM de révision. Les résultats fonctionnels restaient bons au recul (MMTS 77 %, AOFAS 71, OMAS 71). Cinq des six patients ont repris leurs activités quotidiennes. À la révision, aucun signe d’arthrose n’était observé. Aucun facteur de risque de récidive n’a pu être mis en évidence.

Discussion/Conclusion

L’hypothèse était confirmée avec l’existence d’une récidive asymptomatique à la révision, soulignant l’intérêt d’une IRM systématique de contrôle. En dehors d’une destruction articulaire majeure, le pronostic reste bon même en cas de récidive. La littérature souligne comme facteur de récidive l’existence d’une forme diffuse initiale et une résection chirurgicale partielle. Il n’a pas été fait la preuve dans la littérature qu’un traitement adjuvant, dont les modalités ne font pas consensus, diminuait ce risque.

Niveau de preuve

Série rétrospective, niveau IV.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Cheville, Tumeur, Synovite villonodulaire


Esquema


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics & Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2016  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.