Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Données épidémiologiques des mélanomes cutanés à la Réunion en 2015 - 23/11/16

Doi : 10.1016/j.annder.2016.09.476 
J. Warocquier 1, , J. Miquel 2, E. Chirpaz 3, M. Beylot-Barry 4, N. Sultan-Bichat 5
et le

groupe de travail des dermatologues et anatomopathologistes de l’île de la Réunion

1 Médecin généraliste, centre hospitalier Gabriel-Martin, Saint-Paul, Réunion 
2 Dermatologie, CHU de Saint-Pierre, Réunion 
3 Registre des cancers de la Réunion, CHU de Saint-Denis, Réunion 
4 Service de dermatologie, hôpital Saint-André, CHU de Bordeaux, France 
5 Dermatologie, centre hospitalier Gabriel-Martin, Saint-Paul, Réunion 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

páginas 2
Iconografías 0
Vídeos 0
Otros 0

Resumen

Introduction

L’incidence du mélanome cutané (MC) a augmenté de façon constante au cours des 50 dernières années à travers le monde. Ce phénomène est associé au mode de vie des sociétés occidentales et à leur comportement d’exposition aux rayons UV, l’un des principaux facteurs de risque de MC. À la Réunion, les indices UV sont élevés toute l’année et tous les phototypes sont représentés. Nous souhaitions connaître l’incidence et les caractéristiques épidémiologiques des MC sur cette île. Aucune étude exhaustive n’avait été menée à la Réunion sur ce sujet.

Matériel et méthodes

Nous avons réalisé une étude épidémiologique, descriptive, quantitative et prospective du 1er janvier au 31 décembre 2015, incluant tout patient domiciliant à la Réunion, pour qui le diagnostic de MC a été retenu sur un compte rendu anatomopathologique. Les données sociodémographiques, les antécédents cutanés et l’examen clinique du patient, le type et le stade pronostique du MC ont été répertoriés à l’aide d’un questionnaire rempli par les dermatologues et/ou spécialistes ayant effectué l’exérèse.

Résultats

Cent-sept cas de MC ont été répertoriés : 71 invasifs et 36 in situ. Le taux d’incidence standardisé (TIS) est de 6,1/100000 chez la femme et de 7,1/100000 chez l’homme. L’âge moyen au diagnostic est de 54 ans. Le type SSM est le plus représenté, avec une tendance pour des lésions minces (Breslow<1mm) dans 73,5 % des cas et un stade AJCC localisé (95 % des patients). La population est de phototype clair (I à III) dans 85 % des cas et 50 % des patients sont nés en Europe. Quatre-vingt-dix pour cent des sujets ont été exposés aux UV de manière importante dans l’enfance et les deux tiers continuent d’avoir une exposition solaire intense de par les loisirs ou la profession. Des antécédents familiaux de MC ou personnel de tumeurs cutanées ont été retrouvés dans 13 et 29 % des cas respectivement.

Discussion

Les TIS du MC sont en augmentation (multiplié par un facteur 2 en 10 ans et par 4 en 20 ans). Le MC touche principalement des populations aux phototypes clairs (I à III) vivant dans des zones d’exposition aux UV intense et quotidienne (deux fois plus forts qu’en France métropolitaine) et où aucune campagne de prévention n’est réalisée à l’échelle régionale.

Conclusion

L’augmentation de l’incidence du MC à la Réunion et l’identification des facteurs de risque sur lesquels il est possible d’agir (exposition solaire intense et surtout pendant l’enfance) convergent fortement vers la nécessité d’intensifier les mesures de prévention primaire et secondaire dans cette région et d’organiser des actions de prévention ciblées.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Île de la Réunion, Mélanome cutané, UV


Esquema


 Les illustrations et tableaux liés aux abstracts sont disponibles à l’adresse suivante : http://dx.doi.org/10.1016/j.annder.2016.10.004.


© 2016  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 143 - N° 12S

P. S313-S314 - décembre 2016 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Cancers cutanés en Mauritanie
  • S.-O. Ould Ely, S. Mohamed Laghdhaf, S. Regad
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Y a-t-il une place pour les tatoueurs dans la détection du mélanome et des cancers cutanés ?
  • N. Kluger

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
La compra de artículos no está disponible en este momento.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.