Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo

Prise en charge du traumatisé grave en phase extrahospitalière - 30/11/16

[24-000-C-30]  - Doi : 10.1016/S1241-8234(16)81382-6 
M. Freysz , C. Tissier
 Département de médecine d'urgence, CHU, Bocage central, 14, rue Gaffarel, BP 77908, 21079 Dijon, France 

Auteur correspondant.

Resumen

Le traumatisé grave nécessite une prise en charge médicale préhospitalière particulière lui permettant d'arriver dans un centre référent de traumatologie dans les délais les plus brefs afin de bénéficier d'un traitement définitif de l'ensemble des lésions. Le but de la réanimation préhospitalière est d'assurer une stabilisation des grandes fonctions vitales avant mais aussi pendant le transport. Les objectifs hémodynamiques sont fixés en fonction de l'existence ou non d'une lésion neurologique. Plus que l'état hémodynamique à un instant donné, c'est la réponse à la réanimation qui va permettre au médecin du service mobile d'urgence et de réanimation (Smur) de décider, en collaboration avec le médecin régulateur du Service d'aide médicale urgente (Samu), l'orientation du blessé. Le bilan médical du médecin Smur donne les informations nécessaires au médecin régulateur qui organisera pendant la mise en condition du blessé une évacuation directe sur le centre référent. Trois catégories de patients sont à individualiser en fonction de leur état hémodynamique : les patients stabilisés par la réanimation initiale, dirigés d'emblée sur le centre de traumatologie référent ; les patients dépendant de la réanimation préhospitalière, acheminés en fonction des moyens sanitaires disponibles et du temps de transport sur le centre référent ; les patients ne répondant pas à la réanimation préhospitalière, acheminés sur le centre hospitalier de proximité afin de les stabiliser avant transport secondaire. La prise en charge respiratoire vise à limiter l'hypoxie cellulaire et l'hypercapnie, facteurs d'agression cérébrale d'origine systémique majeurs. L'oxygénothérapie à haut débit est la règle ; toute baisse de la saturation pulsée en oxygène (SpO2) revêt un caractère d'alarme. Le recours à l'intubation doit être large. Enfin, les patients présentant un score de Glasgow inférieur à 8 (et même probablement un score moteur<4) nécessitent une intubation préhospitalière. La survenue préhospitalière d'une hypotension artérielle est un facteur aggravant majeur comme l'apparition ou l'existence d'une mydriase, et sont des urgences thérapeutiques.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Traumatisé grave, Centre de traumatologie, Samu/Smur


Esquema


© 2016  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Défibrillations semi-automatique et entièrement automatique externes
  • J.-M. Agostinucci, P. Bertrand
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Monitorage d'urgence
  • R. Jouffroy, P. Carli

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.