Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Détection d’ADN de mucorales par PCR quantitative dans le liquide de lavage broncho-alvéolaire : intérêt pour le diagnostic des mucormycoses - 16/09/17

Doi : 10.1016/j.mycmed.2017.04.036 
Scherer Emeline 1, , Anne-Pauline Bellanger 1, Xavier Iriart 1, Damien Dupont 1, Juliette Guitard 1, Frédéric Gabriel 1, Muriel Cornet 1, Francoise Botterel 1, Laurence Millon 1, 2, 3
1 Centre national de référence de l’échinococcose alvéolaire, CCOMS échinococcoses, CHU de Besançon, CHRU de Besançon, France 
2 Laboratoire chrono-environnement UMR/CNRS 6249, centre national de la recherche scientifique (CNRS), université de Franche-Comté, France 

Auteur correspondant.

Resumen

Objectif

Plusieurs études rétrospectives ont montré que la détection d’ADN de mucorales par PCR quantitative dans le sérum permettait un diagnostic précoce des mucormycoses [1, 2, 3, 4]. La PCR est désormais de plus en plus souvent appliquée pour la détection d’ADN fongique dans le liquide de lavage broncho-alvéolaire (LBA). L’objectif de ce travail était d’évaluer l’intérêt de la PCR sur le LBA pour le diagnostic des mucormycoses par une analyse rétrospective des résultats des PCR Mucorales sur LBA réalisées dans notre laboratoire ces 3 dernières années.

Méthodes

Au total, 415 LBA (360 patients) ont été reçus dans notre laboratoire entre janvier 2013 et janvier 2017 avec une demande de PCR Mucorales. L’extraction d’ADN a été réalisée à partir du LBA à l’aide du kit NucleoSpin® Tissue (Macherey Nagel, D’uren, Allemagne). La détection d’ADN a été réalisée par une combinaison de 3 qPCR ciblant les 4 genres principalement retrouvés en France (Lichtheimia, Rhizomucor, Rhizopus, Mucor), comme décrit précédemment [3].

Résultats

La PCR Mucorales sur LBA a été négative chez 344/360 patients. Des résultats positifs de la PCR mucorales sur LBA ont été retrouvés chez 16/360 patients, avec un cycle seuil (Cq) médian de 34,5 cycles, [range : 27–41]. Pour 4/16 patients, le diagnostic de mucormycose prouvée a été retenu (Cq médian : 35,5, [32–41]). Pour 5/16 patients, le diagnostic de mucormycose probable a été retenu (Cq médian : 29, [27–39]) ; ces 5 patients avaient également des PCR mucorales positives, pour la même cible, sur le sérum. Pour 2/16 patients, une autre infection fongique invasive (IFI) a été diagnostiquée (1 aspergillose invasive probable [Cq=35], 1 fusariose prouvée [Cq=39]) ; ces 2 patients avaient également des PCR Mucorales positive sur le sérum dans la même période, et la possibilité d’infection mixte a été évoquée. Pour 4/16 patients, le diagnostic d’IFI possible avec PCR mucorales positives a été retenu (Cq médian : 36,5, [33–40]). Pour le dernier patient qui présentait une sarcoïdose traitée par corticoïdes au long cours, le diagnostic de mucormycose n’a pas été retenu (Cq=41).

Conclusion

Ce premier travail, rétrospectif, réalisé sur la totalité des prélèvements « issus des soins » adressés à notre laboratoire, montre que la détection d’ADN de mucorales par qPCR sur le LBA permet d’obtenir un argument supplémentaire en faveur du diagnostic de mucormycose. Les performances de cette technique sur le LBA pourront être évaluées plus précisément dans le cadre du PHRC national ModiMucor.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2017  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 27 - N° 3

P. e13 - septembre 2017 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Métabolisme du fer chez Scedosporium apiospermum : étude préliminaire
  • Yohann Le Govic, Patrick Vandeputte, Jean-Philippe Bouchara
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Comparaison des CMI vis-à-vis du posaconazole et de l’isavuconazole pour des souches de Mucorales isolées au CHRU de Besançon
  • Audrey Jeanvoine, Ana Berceanu, Audrey Emery, Marion Damassie, Emeline Scherer, Laurence Millon, Anne-Pauline Bellanger

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.