Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Infections invasives à Nannizziopsis obscura : à propos de 2 cas survenus au CHU de Clermont-Ferrand - 16/09/17

Doi : 10.1016/j.mycmed.2017.04.040 
Céline Nourrisson 1, 2, 7, , Magali Vidal-Roux 3, Sophie Cayot 4, Christine Jacomet 3, Charlotte Bothorel 5, Albane Ledoux-Pilon 5, Fanny Anthony-Moumouni 6, Olivier Lesens 2, 3, Philippe Poirier 2, 6
1 Laboratoire de parasitologie-mycologie, centre de biologie, CHU de Clermont-Ferrand, 58, rue Montalembert, 63000 Clermont-Ferrand, France 
2 Laboratoire microorganismes : génome et environnement, CNRS : UMR6023, université Clermont Auvergne, France 
3 Service de maladies infectieuses et tropicales, CHU de Clermont-Ferrand, France 
4 Service d’anesthésie-réanimation, CHU de Clermont-Ferrand, France 
5 Service d’anatomie et de cytologie pathologiques, CHU de Clermont-Ferrand, France 
6 Laboratoire de parasitologie-mycologie, CHU de Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant.

Resumen

Les infections impliquant de nouveaux pathogènes fongiques semblent en augmentation ces dernières années. L’émergence de ces nouvelles espèces pourrait être expliquée par les immunodépressions de plus en plus profondes, mais également par l’utilisation d’outils diagnostiques de plus en plus performants. Nous rapportons ici 2 cas d’infection invasive impliquant Nannizziopsis obscura survenus dans un contexte de lymphopénie. Notre premier cas concerne une femme séjournant régulièrement au Sénégal et atteinte d’une leucémie prolymphocytaire réfractaire à la chimiothérapie, qui décédera rapidement avant tout diagnostic, dans un contexte de décompensation œdémato-ascitique et de lésions cérébrales hypodenses au scanner. N. obscura a été isolé d’une hémoculture et a posteriori détecté par PCR panfongique dans le LCR et l’ascite. Le second cas concerne une patiente vivant au Mali et récemment diagnostiquée séropositive pour le VIH au stade SIDA. Suite à l’apparition de troubles neurologiques, le scanner cérébral révèle la présence d’une importante masse abcédée. Bien que les cultures réalisées sur le LCR restent négatives, la PCR panfongique rapportera la présence de N. obscura, ce qui sera confirmé suite à la réalisation d’une biopsie cérébrale montrant la présence de filaments mycéliens. Les cultures seront positives 48h plus tard. Les champignons du genre Nannizziopsis comprennent le complexe d’espèces Nannizziopsis vriesii et sont largement connus pour leur rôle dans les infections cutanées chez les reptiles, pouvant conduire à des infections disséminées fatales. Au sein de ce complexe, 3 espèces (N. infrequens, N. hominis et N. obscura) ont été isolées chez l’Homme. Parmi les 6 cas humains rapportés dans la littérature, 3 patients étaient séropositifs pour le VIH et 4 habitaient ou avaient voyagé en Afrique. Outre l’extrême rareté des cas d’infection à N. obscura, ces cas soulignent l’importance de la biologie moléculaire dans le diagnostic mycologique.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2017  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 27 - N° 3

P. e15 - septembre 2017 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Analyse du polymorphisme des gènes de Candida albicans impliqués dans la résistance aux azolés et aux échinocandines et description de potentielles nouvelles mutations de résistance aux azolés chez des isolats cliniques
  • Emilie Sitterlé, Alix Coste, Corinne Maufrais, Natacha Sertour, Dominique Sanglard, Christophe D’enfert, Marie-Elisabeth Bougnoux
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Implémentation des prélèvements de mycologie sur une chaîne automatisée permettant l’ensemencement, l’incubation et la lecture des cultures : l’expérience grenobloise
  • Danièle Maubon, Thomas Girard, Sandrine Boisset, Mélody Rey, Laurène Jullien, Toufik Ariba, Jean-François Rey, Sylvie Glaizal, Sophie Dubouch Sophie, Max Maurin, Muriel Cornet, Groupe de travail automatisation de la microbiologie au département des agents infectieux 4 6

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.