Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Deux co-infections rares à Lichtheimia ornata/Lomentospora prolificans et Rhizomucor miehei/Aspergillus lentulus - 16/09/17

Doi : 10.1016/j.mycmed.2017.04.054 
Julie Denis 1, 2, 5, , Marcela Sabou 1, 2, Catherine Paillard 3, Ralf Janssen-Langenstein 4, Ermanno Candolfi 1, 2, Valérie Letscher-Bru 1, 2
1 Laboratoire de parasitologie et de mycologie médicale, les hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), 1, place de l’Hôpital, 67000 Strasbourg, France 
2 Institut de parasitologie et de pathologie tropicale, fédération de médecine translationnelle, université de Strasbourg : EA7292, 3, rue Koeberlé, 67000 Strasbourg, France 
3 Service d’hématologie et d’oncologie pédiatrique, les hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), 1, avenue Molière, 67098 Strasbourg cedex, France 
4 Réanimation médicale, les hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), 1, avenue Molière, 67098 Strasbourg cedex, France 

Auteur correspondant.

Resumen

La description de cas co-infections invasives à champignons filamenteux est rare dans la littérature. Parmi eux, certains impliquant des mucorales ont été décrits ces dernières années chez des patients fortement immunodéprimés. Nous reportons ici 2 cas.

M., 8 ans, ayant une LALB diagnostiquée en 2014, consulte en avril 2015 pour une neutropénie fébrile, des douleurs abdominales et des diarrhées (j0). À j3, l’amphotéricine B liposomale 5μg/kg/j est instaurée. À j14, des douleurs abdominales aiguës, des vomissements fécaloïdes, une hémorragie rectale et une dilatation jéjunale nécrotique au scanner motivent une résection jéjunale. L’examen anatomopathologique du jéjunum montre des filaments mycéliens de type mucorale. Les cultures du vomissement fécaloïde et du liquide de drain se positivent à Lomentospora prolificans. Du voriconazole 9mg/kg ×2/j est ajouté. À j29, la culture du liquide de jéjunostomie se positive à L. prolificans et Lichtheimia ornata. L’état du patient se dégrade malgré le traitement et la sortie d’aplasie. À j40, une hyperfixation nécrosante du rein gauche et des lésions nécrotiques de l’intestin grêle au scanner motivent une chirurgie de résection digestive et une néphrectomie gauche totale. Le patient décède à j41. Les biopsies rénales, de l’intestin grêle, de la paroi digestive et du côlon, de l’épiploon et de nodules sous grêles montrent des filaments de type mucorale. Les biopsies de la paroi digestive et de l’intestin grêle se positivent en culture à L. prolificans. Les identifications d’espèces ont été confirmées par le séquençage ITS (primers ITS 1/4) (L. ornata). Les CMIs (μg/mL) mesurées par E-Test pour L. ornata sont : amphotéricine B 0,094, caspofungine>32, itraconazole 0,50, voriconazole>32, posaconazole 0,25, amphotéricine B+voriconazole 1. Les CMIs mesurées pour L. prolificans sont toutes>32μg/mL.

M. D., 19 ans a pour antécédent une LAM1 allogreffée en mars 2015 et compliquée d’une GVH cutanée et digestive de grade 2 puis d’une GVH pulmonaire diagnostiquée en mai 2016, traitée par prednisone 40mg/j. En juin 2016, une aspergillose pulmonaire semi-invasive est suspectée devant des lésions alvéolaires floconneuses bilatérales au scanner et la présence d’Ac anti-aspergillaires positifs. Un traitement par voriconazole 400mg/j est débuté (j0). À j60, une insuffisance rénale progressive sur microangiopathie thrombotique entraîne la majoration de sa corticothérapie à 120mg/j durant laquelle le patient développe une pneumopathie franche lobaire aiguë. À j61, le galactomannane est positif dans le LBA et le sérum. Deux colonies de Rhizomucor miehei (séquençage ITS1/4) sont isolées dans le LBA (CMIs μg/mL par E-Test : amphotéricine B 0,125, caspofungine>32, itraconazole 0,0032, voriconazole 4 et posaconazole 0,047) ainsi que 40 colonies de C. krusei. Les PCR sériques réalisées dans le cadre du protocole ModiMucor sont positives pour Rhizomucor. Le voriconazole est remplacé par de l’amphotéricine B liposomale associée à la caspofungine. À j83, la culture d’une aspiration trachéale isole 2 colonies d’Aspergillus lentulus (séquençage b-tubuline) de CMIs (μg/mL) mesurée par E-Test : amphotéricine B>32, caspofungine 0,19, itraconazole 4, voriconazole 2 et posaconazole 0,25. Le galactomannane sérique reste positif malgré le traitement. Le patient décède à j91.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2017  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 27 - N° 3

P. e22 - septembre 2017 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • À propos d’un cas rare de sinusite à Actinomucor elegans : contribution des principaux outils diagnostiques pour une prise en charge précoce
  • Joséphine Dorin, M. D’aveni, Anne Debourgogne, Patrice Gallet, M. Cuenin, Marie Machouart
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Traitement par isavuconazole d’un cas de mucormycose disséminée chez une enfant de 3 ans atteinte de leucémie aiguë lymphoblastique
  • Marjorie Cornu, Benedicte Bruno, Séverine Loridant, Pauline Navarin, Nadine François, Fanny Lanternier, Elisa Amzallag-Bellenger, Françoise Mazingue, Boualem Sendid

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.