Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Fongémie à Candida palmioleophila : à propos d’un cas - 16/09/17

Doi : 10.1016/j.mycmed.2017.04.062 
Antoine Huguenin 1, Chantal Himberlin 1, Quoc Hung Le 2, Magali Fernandes 1, Jérôme Depaquit 3, Isabelle Villena 1, Dominique Toubas 1, 4, 5,
1 Laboratoire de parasitologie-mycologie, ministère de la Santé, hôpital Maison-Blanche, CHU de Reims, France 
2 Service d’hématologie clinique, ministère de la Santé, hôpital Robert-Debré, CHU de Reims, France 
3 Université de Reims Champagne-Ardenne, ANSES, EA4688, USC « transmission vectorielle et épidémiosurveillance de maladies parasitaires (VECPAR) », ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, 51, rue Conacq-Jay, 51096 Reims, France 
4 CNRS UMR 7369, MéDIAN-Biophotonique et technologies pour la santé, ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, France 

Auteur correspondant.

Resumen

Nous présentons un cas de candidose disséminée à une levure rare : Candida palmioleophila, chez une patiente immunodéprimée. C. palmioleophila est un champignon émergent responsable de candidémies nosocomiales. L’identification de cette espèce est importante car elle présente un profil de résistance particulier.

Il s’agit d’une patiente âgée de 70 ans atteinte de leucémie aiguë promyélocytaire, hospitalisée pour chimiothérapie de consolidation (idarubicine/aracytine APL 2006). À j3 d’aplasie, elle présente un épisode d’hyperthermie et de diarrhées. Les hémocultures ainsi que les cultures mycologiques de selles et d’urines sont positives à Candida sp. Sur les géloses CAN2® (bioMérieux), les colonies apparaissent bleu turquoise. Un traitement empirique par caspofungine est débuté. À j7 d’aplasie, la patiente présente une éruption cutanée. L’examen myologique d’une biopsie cutanée met en évidence la présence de blastospores bourgeonnantes. En raison de la persistance de l’hyperthermie, la caspofungine est remplacée tout d’abord par du voriconazole puis par de l’amphotéricine B liposomale, ce qui permet l’obtention en 24h de l’apyrexie avec amélioration clinique. Au moment de la survenue de ce cas, la spectrométrie de masse MALDI-TOF n’était pas disponible au laboratoire. L’identification de la levure n’a alors pas pu être obtenue par auxanogramme (galerie API 32C®, bioMérieux). Le séquençage moléculaire des régions ITS et D1/D2 (CNRMA, Institut Pasteur) a permis d’identifier C. palmioleophila. Ce n’est que rétrospectivement que la levure a été identifiée par spectrométrie MALDI-TOF (Biotyper® Bruker Daltonics). La souche présentait par E-test® (bioMérieux) une CMI élevée au fluconazole (>256μg/mL) mais était sensible à la caspofungine (0,094μg/mL) et à l’amphotéricine B (0,38μg/mL).

C. palmioleophila est une levure émergente, très souvent confondue avec C. famata ou C. guilliermondii avant que l’on ne dispose de la spectrométrie de masse MALDI-TOF. Grâce à cette technique les espèces rares de levures pathogènes peuvent désormais être facilement et rapidement identifiées. C. palmioleophila est naturellement hautement résistant au fluconazole mais présente des valeurs de CMI basses pour les échinocandines. Il serait important de disposer de corrélations entre les données in vitro et l’efficacité clinique des traitements antifongiques.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2017  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 27 - N° 3

P. e26-e27 - septembre 2017 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Les candidémies au CHU Ibn Rochd de Casablanca (Maroc)
  • Rajae Abid, Jalal El Mabrouki, Maha Soussi Abdallaoui
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Abcès hépatique à Candida glabrata chez un sujet immunocompétent
  • Nesrine Issaoui

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.