Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Péritonite à Candida utilis : une pathologie sous-estimée due à une levure « non pathogène » - 16/09/17

Doi : 10.1016/j.mycmed.2017.04.064 
Maxime Lefranc , Amandine Rougeron, Frédéric Gabriel , Isabelle Accoceberry 1,
 Laboratoire de parasitologie-mycologie, CHU de Bordeaux, 33000 Bordeaux, France 

Auteurs correspondants.

Resumen

Les infections intra-abdominales sont des infections polymicrobiennes siégeant dans les régions habituellement stériles, que sont la cavité péritonéale et l’espace rétropéritonéal, dans lesquelles des levures peuvent être isolées. Les candidoses intra-abdominales incluent les abcès intra-abdominaux, les péritonites primaires et secondaires, les pancréatites nécrotiques et les angiocholites [1]. Ce sont des infections graves présentant des taux de mortalité élevés (13 % à 88 %) pour des patients ayant des pathologies sous-jacentes variées et des facteurs de risque de complications gastro-intestinales [1, 2, 3]. Nous présentons un cas de péritonite à Candida utilis (forme anamorphe de Cyberlindnera jadinii) survenue chez un patient diabétique atteint d’un cholangiocarcinome et d’une cirrhose macro- et micro-nodulaire. Cette levure est largement utilisée comme hôte pour l’expression de gènes hétérologues permettant la synthèse de divers métabolites et protéines [4]. Elle est également couramment employée dans l’industrie alimentaire comme additif et son innocuité a été reconnue dans les années 1990 par la Food and Drug Administration (generally recognized as safe) [5]. À ce jour, 6 candidémies impliquant cette levure ont été rapportés dans la littérature [6, 7, 8, 9]. Une infection chronique du tractus urinaire [10] et une kératite [11] ont également été attribuées à C. utilis. Dans le cas que nous présentons, Candida utilis a été initialement identifié dans un prélèvement biliaire, puis dans un prélèvement péritonéal par spectrométrie de masse de type MALDI-TOF (MBT Compass IVD 4.2 sur Microflex Bruker, Bruker Daltonics). La contamination du péritoine était probablement secondaire à l’ablation des drains biliaires. Une co-infection du liquide péritonéal par Lactobacillus rhamnosus a été retrouvée. Le patient a été traité avec succès par Cancidas® IV (70mg par jour) et Amoxicilline IV (3g par jour) pendant 9jours.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2017  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 27 - N° 3

P. e27-e28 - septembre 2017 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Abcès hépatique à Candida glabrata chez un sujet immunocompétent
  • Nesrine Issaoui
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Candidose placentaire chez la femme au Congo à l’hôpital Gécamines Sud à Lubumbashi 2006–2009
  • Jean Paul Ilunga Mulaja, Jugenal Kitunga

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.