Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Étude de la flore fongique et physicochimique de l’eau à l’hôpital militaire d’instruction Mohamed V de Rabat - 16/09/17

Doi : 10.1016/j.mycmed.2017.04.098 
Soukaina El Abbassi 1, 4, , Souhail Dahraoui 1, Samia Kabbage 1, Maryem Iken 1, Mourad Bouchrik 1, 2, Rachid Jaoudi 2, 3, Badre Eddine Lmimouni 1, 2
1 Laboratoire de parasitologie et mycologie médicale, hôpital militaire d’instruction Mohamed V, Rabat, Maroc 
2 Faculté de médecine et de pharmacie, université Mohamed V, Rabat, Maroc 
3 Laboratoire de pharmacologie et toxicologie, hôpital militaire d’instruction Mohamed V, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.

Resumen

Introduction

Il est bien établi que le réseau d’eau hospitalier peut être un réservoir de pathogènes susceptibles de provoquer des infections nosocomiales chez des patients à risque. L’objectif de ce travail était de déterminer le profil écologique de la flore fongique hydrique de notre environnement hospitalier et de proposer des recommandations et des précautions permettant de limiter l’exposition de ces patients aux spores fongiques.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une enquête prospective et transversale menée, d’une part, au sein des services hospitaliers (réanimation médicale, réanimation chirurgicale, hématologie clinique et bloc opératoire central) et au laboratoire de parasitologie et de mycologie de l’HMIMV de Rabat, et d’une part, au centre de recherche du service de toxicologie de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat. Pour chacun des 4 services concernés, 2 points de prélèvement ont été définis avec la réalisation de 3 prélèvements d’eau (eau 1er jet, eau froide, eau chaude) et au moins 2 prélèvements de surfaces (robinetterie, siphon, pommeau de douche). Les prélèvements d’eau ont été recueillis dans des bouteilles stériles d’au moins 1 L et ont été placés à +4°C jusqu’à leur filtration (filtration sous pression), puis chaque membrane a été déposée face non filtrante sur une gélose MALT. Concernant les surfaces, elles ont été prélevées par écouvillonnage : au minimum 2 écouvillons par point de prélèvement puis ensemencés par épuisement sur gélose MALT dans des boîtes de pétri. La durée d’incubation était d’au moins 28jours entre 27–30°C.

Résultats

L’étude a porté sur 8 points de prélèvements soit 22 prélèvements d’eau et 22 prélèvements de surfaces exploitables. Sur les 22 prélèvements d’eau exploitables, 18 étaient positifs (soit 81 %) et pour les surfaces 20 étaient positifs (90 %). La répartition des champignons isolés à partir des échantillons d’eau et de surface révèle un total de 12 espèces différentes. Aspergillus (26 %), Acremonium et mucorales (12 %), Fusarium (10 %) étaient les plus fréquemment isolés. La réanimation chirurgicale était le service le plus colonisé par les champignons (42 %). D’autre part, les résultats physicochimiques de l’eau ont objectivé que l’eau de l’hôpital est conforme aux recommandations de l’OMS.

Conclusion

Notre étude a montré que l’eau de l’HMIMV est un réservoir potentiel des germes fongiques avec une positivité de 81 %. Ces pathogènes opportunistes, présents naturellement dans l’eau ou introduits de façon rétrograde à partir de l’environnement hospitalier persistent et prolifèrent dans les réseaux d’eau au sein des biofilms. Des lors qu’ils sont relargués, les patients sont exposes aces pathogènes au cours des différents usages de l’eau : par ingestion d’eau contaminée, inhalation d’aérosols (douches) ou contact direct ou indirect via des dispositifs médicaux rinces avec une eau contaminée. Ces infections peuvent être sévères, parfois fatales. D’ou l’intérêt de mettre en place de mesures de surveillance et de protection.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2017  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 27 - N° 3

P. e42-e43 - septembre 2017 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • La contamination fongique des dispositifs de ventilation au sein du bloc opératoire aseptique de l’hôpital militaire d’instruction Mohamed V de Rabat, Maroc
  • Anass Rochdi, Mohamed Rabi Andaloussi, Maryem Iken, Brahim Kharrazi, Nada Benjelloun, Zahra Lemkhente, Reda Touab, M. Samali, M. Bensghir, S.J. Alaoui, Badr Lmimouni
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Spectrométrie de masse MALDI-TOF et biomarqueurs de l’infection aspergillaire
  • Souhail Dahraoui, Soukaina El Abbassi, Sara Kaissi, Hafida Naoui, Laila Boumhil, Maryem Iken, Azeddine Ibrahimy, Badre Eddine Lmimouni

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.