Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Emmonsia pasteuriana : une cause rare d’infection fongique chez l’immunodéprimé - 16/09/17

Doi : 10.1016/j.mycmed.2017.04.025 
Rose-Anne Lavergne 1, 2, 6, , Christine Kandel-Aznar 3, Lydie Khatchatourian 4, Dea Garcia-Hermoso 5, Fakhri Jeddi 1, David Boutoille 4, Florent Morio 1, 2, Patrice Le Pape 1, 2
1 Laboratoire de parasitologie et mycologie, institut de biologie, CHU de Nantes, 9, quai Moncousu, 44093 Nantes cedex, France 
2 EA1155 département de parasitologie et mycologie, institut de recherche en Santé 2, université de Nantes, 22, boulevard Bénoni-Goullin, 44200 Nantes, France 
3 Service d’anatomie et cytologie pathologiques, CHU de Nantes, 9, quai Moncousu, 44093 Nantes cedex, France 
4 Service de maladies infectieuses et tropicales, CHU de Nantes, 1, place Alexis-Ricordeau, 44093 Nantes cedex, France 
5 Unité de mycologie moléculaire, CNRS URA3012, institut Pasteur de Paris, centre national de référence mycoses invasives et antifongiques, 28, rue du Dr-Roux, 75724 Paris cedex 15, France 

Auteur correspondant.

Resumen

Nous rapportons le cas d’un patient de 37 ans, originaire de Géorgie, co-infecté VIH-VHC (20 CD4/mm3) qui s’est présenté au CHU de Nantes pour fièvre, douleur thoracique et toux faisant initialement suspecter une tuberculose. Au scanner, de multiples cavernes et de multiples micronodules pulmonaires étaient visualisés. La biopsie pulmonaire à visée étiologique s’avérait stérile en culture mais des éléments levuriformes étaient observés à l’examen anatomopathologique. La mise en culture du lavage broncho-alvéolaire (LBA) permettait d’isoler un champignon filamenteux après incubation à 30°C, non identifiable sur les critères phénotypiques.

La présence de matériel déclive dans deux des cavernes pulmonaires, associée à la franche positivité de l’antigénémie galactomannane (index : 1,4) (Platelia Aspergillus, Biorad) faisait suspecter une greffe aspergillaire, malgré la négativité de la sérologie aspergillaire (Elisa Aspergillus fumigatus, Bordier et immuno-électrophorèse FSK1 Aspergillus, Microgen). Un traitement par itraconazole était alors initié et associé à la négativation progressive de l’antigénémie galactomannane.

Le séquençage des régions ITS et D1/D2 de la souche isolée du LBA permettait d’identifier Emmonsia pasteuriana, espèce également retrouvée dans la biopsie pulmonaire après analyse par biologie moléculaire. Une réaction croisée du galactomananne avec E. pasteuriana a alors été suspectée puis expérimentalement confirmée par la détection de galactomananne à partir d’un surnageant de culture (Platelia, BioRad) [1]. Au total, l’absence d’Aspergillus en culture dans les prélèvements respiratoires, la négativité de la sérologie aspergillaire et la réaction croisée de l’antigène galactomannane, étaient en faveur d’une infection invasive à E. pasteuriana chez ce patient. Cette observation permet de souligner la particularité de cette espèce, qui contrairement aux espèces classiques d’Emmonsia (E. crescens et E. parva), ne produit pas d’adiaspores dans les tissus [2].

Alors que les infections à Emmonsia sont des mycoses rares en France, les espèces non productrices d’adiaspores sont considérées en émergence et leur position taxonomique a été récemment revue [2].

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2017  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 27 - N° 3

P. e7-e8 - septembre 2017 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Point sur l’épidémiologie des mycétomes au Sénégal
  • Aida Sadikh Badiane, Khadim Diongue, Mouhamadou Ndiaye, Mame Cheikh Seck, Thérèse Dieng, Daouda Ndiaye
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Abcès de cornée compliqué d’endophtalmie à Scytalidium hyalinum
  • Nada Benjelloun, Hafida Naoui, A. Rochdi, Laila Boumhil, Maryem Iken, Zohra Lemkhenete, T. Abdellaoui, T. Reda, B. Lmimouni

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.