Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice Suscribirse
Découvrez gratuitement une sélection d'articles de l'EMC sur la plateforme ClinicalKey Now Ouvrir dans ClinicalKey Now

Maladie thromboembolique des voyages aériens - 20/11/17

[19-0200]  - Doi : 10.1016/S2211-0364(17)85292-4 
F. Chleir  : Médecin vasculaire
 Hôpital Marie Lannelongue, 133, avenue de la Résistance, 92350 Le Plessis-Robinson, France 

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
Este artículo está libre.

Conéctese para beneficiarse y para probar sus conocimientos

Resumen

Le risque de maladie thromboembolique veineuse lié aux voyages aériens est devenu un véritable enjeu de santé publique à cause de l'augmentation sans cesse croissante du nombre de passagers. Si cela fait presque 50 ans que l'association entre voyage et thrombose veineuse a été rapportée, les études sont parfois contradictoires sur le poids réel des voyages aériens en tant que facteur de risque de la maladie thromboembolique veineuse. La maladie thromboembolique, dont la symptomatologie facétieuse est souvent trompeuse pour le clinicien, n'a pas de caractère spécifique lorsqu'un voyage en avion en est le facteur déclenchant. Le traitement en est parfaitement codifié en dehors de sa durée qui reste à évaluer. Le choix du traitement préventif (des règles d'hygiène de vie à un traitement par anticoagulants) repose sur la balance risque/bénéfice, c'est-à-dire la probabilité d'une maladie thromboembolique versus le risque du traitement préventif, soit l'appréciation du risque de maladie thromboembolique et du bénéfice du traitement. La prévention primaire dans le risque faible est habituelle ; elle repose sur l'association de la contention, de l'hydratation et de la mobilisation. La prévention primaire des sujets à risque intermédiaire ou élevé ainsi que la prophylaxie des récidives thrombotiques pourrait reposer sur un traitement par héparine de bas poids moléculaire à dose préventive, mais cette attitude n'est pas clairement codifiée au vu des études récentes. Le délai pour pouvoir reprendre l'avion après un épisode de maladie thromboembolique veineuse n'est pas non plus défini.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Thrombose veineuse, Maladie thromboembolique, Voyage aérien


Esquema


© 2017  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Physiopathologie de l'athérosclérose
  • A. Tedgui
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Douleurs des membres
  • C. Yelnik, M. Lambert, E. Hachulla

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.