Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Diagnostic et traitement des polypes colorectaux - 24/11/17

[9-068-B-11]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(17)77974-6 
E. Abou Ali a, S. Chaussade a, b, F. Prat a, b, c,
a Service de gastroentérologie, oncologie digestive et endoscopie digestive, Hôpital Cochin, AP-HP, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 
b Université Paris Descartes, Paris, France 
c Institut Cochin, Inserm 1016, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 21
Iconografías 14
Vídeos 0
Otros 2

Resumen

Le cancer colorectal est au premier rang des cancers digestifs et au troisième rang des cancers les plus fréquents, avec 42 152 nouveaux cas de cancer colorectal diagnostiqués en 2012 en France, et 17 722 décès secondaires à ce cancer la même année. Le dépistage du cancer à un stade précoce et l'éradication des lésions précancéreuses que sont les polypes colorectaux sont donc des enjeux majeurs de santé publique. La coloscopie est actuellement la méthode la plus employée et la plus efficace pour le diagnostic et le traitement des polypes colorectaux. L'amélioration de la technologie des endoscopes a permis une amélioration de la détection. De plus, le développement de la chromoendoscopie virtuelle et la validation de plusieurs classifications endoscopiques ont permis une meilleure caractérisation des polypes, et ainsi de mieux adapter le choix du traitement. La coloscopie n'est pas pour autant un examen de dépistage parfait, comme le montre le taux non négligeable de cancers d'intervalle, estimé entre 3 et 7 %. Ce chiffre soulève la question de l'amélioration nécessaire des performances de cet examen. Les dernières recommandations européennes et françaises précisent les critères de qualité de la coloscopie. Un de ces critères est le taux de détection d'adénome qui est corrélé au taux de cancers d'intervalle et doit, par opérateur, être supérieur à 20 %. Une part importante des cancers d'intervalle semble devoir être imputée aux adénomes festonnés sessiles, entité récemment décrite et difficile à identifier en endoscopie. Il est donc également nécessaire d'améliorer la formation des endoscopistes au dépistage, et de les sensibiliser aux problématiques de détection et de caractérisation des polypes. Outre un taux de détection insuffisant, la résection incomplète ou inadaptée des polypes est probablement à l'origine de récidives locales ou de cancers d'intervalle. Les récentes recommandations européennes ont défini les méthodes de résections adaptées selon l'état actuel de l'art, en fonction de la taille et de l'aspect endoscopique des polypes. Ces recommandations précisent également les modalités de prise en charge après résection, incluant la surveillance endoscopique, les délais et intervalles de surveillance, et les critères de choix d'un traitement chirurgical complémentaire. Cet article aborde l'ensemble des aspects nosologiques, diagnostiques et thérapeutiques des polypes colorectaux, à l'exception du dépistage.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Polypes colorectaux, Cancer colorectal, Cancer d'intervalle, Chromoendoscopie virtuelle, Taux de détection d'adénome


Esquema


© 2017  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Syndrome de Lynch
  • E. Frémont, D. Tougeron
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Polyposes et cancers colorectaux familiaux
  • D. Bonnet, R. Guimbaud

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.